Le cofondateur de Pirate Bay extradé et incarcéré en Suède

mardi 11 septembre 2012 12h36
 

STOCKHOLM (Reuters) - Le cofondateur de Pirate Bay, un des plus importants sites internet d'échange de fichiers au monde, est arrivé en Suède mardi en provenance du Cambodge pour y purger une peine d'un an de prison.

Gottfrid Svartholm Warg a été placé en détention au commissariat central de Stockholm, a dit le chef de la section internationale de la police criminelle suédoise, Bertil Olofsson.

Le Suédois de 27 ans a été extradé de Phnom Penh où il a été arrêté fin août, quatre ans après avoir été condamné pour piratage informatique par la justice suédoise. Gottfrid Svartholm Warg avait fait appel de ce verdict mais ne s'était pas présenté à l'audience. Il avait refait surface au Cambodge.

Sa condamnation et celle de trois autres membres de Pirate Bay ont marqué une importante victoire pour les studios d'Hollywood qui avaient reproché à la Suède de ne pas avoir mis fin aux activités de partage de fichiers via ce site.

Les quatre hommes nient avoir commis quelque crime que ce soit, arguent ne détenir aucun fichier protégé par les droits d'auteur sur leurs serveurs et déclinent toute responsabilité sur les échanges de fichiers via leur plate-forme.

Des labels de musique suédois et des compagnies hollywoodiennes avaient porté plainte contre Pirate Bay pour le préjudice subi par le partage gratuit de fichiers qui était hébergé sur le site. Des groupes de médias avaient également intenté des actions en justice afin d'obtenir le blocage de ce site dans d'autres pays tels qu'aux Pays-Bas et en Finlande.

Lancé en 2003 et toujours actif malgré la condamnation de ses fondateurs, Pirate Bay continue de proposer des liens permettant de télécharger musique et vidéos.

Niklas Pollard et Anna Ringstrom, avec Pral Chan Thul à Phnom Penh, Agathe Machecourt pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Gottfrid Svartholm Warg, le cofondateur de Pirate Bay, un des plus importants sites internet d'&eacute;change de fichiers au monde, est arriv&eacute; en Su&egrave;de mardi en provenance du Cambodge pour y purger une peine d'un an de prison. /Photo d'archives/REUTERS</p>