Steria veut doubler ses ventes en France d'ici 2016

mardi 11 septembre 2012 12h25
 

par Alice Cannet

PARIS (Reuters) - Le groupe de services informatiques Steria se dit en mesure de doper ses ventes malgré la crise et veut pratiquement doubler ses ventes en France pour les porter à un milliard d'euros d'ici 2016.

La SSII française vise 2,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires total en 2016, contre 1,7 milliard l'an dernier, et table sur une amélioration en 2014 du contexte macroéconomique, qui a conduit les acteurs de taille moyenne à baisser leurs prix ou à se concentrer sur des activités de niche.

"L'année prochaine reste encore 'challenging'", a déclaré son PDG François Enaud lors d'une interview à Reuters. "Pour 2014, nous prévoyons déjà dans nos plans non pas une sortie de crise mais un retournement."

Steria veut continuer de croître sur les principaux marchés européens malgré l'environnement économique difficile et la concurrence qui fait rage entre les SSII pour conserver leurs positions auprès de clients très soucieux de leurs dépenses.

"Notre stratégie, c'est plutôt de tenir des positions fortes pour être dans le radar des gros clients et être dans le top 10 des pays dans lesquels nous nous trouvons", a expliqué François Enaud, précisant que la priorité allait à la France, au Royaume-Uni, à l'Allemagne, à la Scandinavie et à la Belgique.

Steria table également sur une poursuite de la croissance de ses ventes en France, son deuxième marché derrière la Grande-Bretagne, où son chiffre d'affaires devrait atteindre un milliard d'euros en 2016 contre 552 millions en 2011 avec le renfort d'acquisitions de concurrents de plus petite taille ou d'activités informatiques jusqu'alors gérées en interne par ses clients.

"Je pense qu'il faut toujours être fort dans son marché domestique. C'est là que sa marque est connue et reconnue."

REMONTÉE DE LA MARGE À PARTIR DE 2013   Suite...