Amazon.com, enseigne préférée des Français

mardi 11 septembre 2012 09h24
 

PARIS (Reuters) - Amazon, le géant du e-commerce, s'est hissé à la première place du podium des enseignes jugées les plus attractives en France, devançant de peu Picard, le spécialiste du surgelé, selon la troisième étude réalisée par le cabinet OC&C sur l'attractivité des enseignes de distribution.

En troisième position, ex-aequo, arrivent les fabricants de cosmétiques L'Occitane et Yves Rocher, ainsi que le site de vente de particulier à particulier Leboncoin.fr.

Tous secteurs et circuits confondus, ces résultats confirment que le "multicanal", consistant à coupler internet et expérience dans les magasins, constitue une des clés de la réussite.

"Deux types d'enseignes sont plébiscitées par leurs clients. Celles qui ont su développer des marques propres très puissantes et celles opérant très largement des concepts de vente à distance", soulignent les auteurs de l'étude.

Autre enseignement : malgré la crise, les prix bas ne suffisent pas pour constituer une enseigne attractive. "Seul 5 champions sur 11 sont leaders en prix bas", disent-ils.

Passant de la 10e à la 3e place, L'Occitane, positionné comme Yves Rocher sur le créneau des cosmétiques à base de plantes, a poursuivi son ascension pour se retrouver au même niveau que son concurrent.

Le succès du site Leboncoin.fr, qui ne figurait pas dans la liste de l'édition 2011, peut quant à lui s'expliquer par "un modèle de prix simple et local d'annonces gratuites".

L'enquête a porté sur 84 enseignes et 5.000 personnes, interrogées en juin sur les enseignes visitées au cours des trois mois précédents.

(Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

 
<p>Amazon, le g&eacute;ant du e-commerce, s'est hiss&eacute; &agrave; la premi&egrave;re place du podium des enseignes jug&eacute;es les plus attractives en France, devan&ccedil;ant de peu Picard, le sp&eacute;cialiste du surgel&eacute;, selon la troisi&egrave;me &eacute;tude r&eacute;alis&eacute;e par le cabinet OC&amp;C sur l'attractivit&eacute; des enseignes de distribution. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking</p>