Orange, Thales et la CDC se lancent dans le "cloud computing"

jeudi 6 septembre 2012 17h02
 

PARIS (Reuters) - Orange, l'équipementier pour la sécurité Thales et la Caisse des dépôts (CDC) ont dévoilé jeudi la création de Cloudwatt, leur société commune de "cloud computing", une technologie consistant à stocker de manière sécurisée des données à distance sur des serveurs.

SFR (groupe Vivendi) leur a grillé la politesse en présentant mercredi Numergy, une société concurrente mise sur pied avec le groupe informatique Bull et la CDC, même si son projet avait pris du retard après la défection de l'éditeur de progiciels Dassault Systèmes en début d'année.

L'idée du programme initié par l'Etat sous la présidence de Nicolas Sarkozy est de garantir que les données des entreprises françaises seront toujours disponibles, maîtrisables et protégées.

Chacune des deux sociétés a bénéficié d'un investissement de 225 millions d'euros sur fonds propres. La CDC détient 33% du capital de chacune d'entre elles, tandis que Orange et Thales ont respectivement 44,4% et 22,2% de Cloudwatt et SFR et Bull respectivement 47% et 20% de Numergy.

Cloudwatt a pour président Patrick Starck, ancien dirigeant au sein des groupes technologiques américains Hewlett Packard, Compaq et CA Technologies, tandis que Philippe Tavernier devient président exécutif de Numergy après avoir dirigé Sogeti France, filiale de la société de services informatiques Capgemini.

Numergy, qui prévoit d'employer 400 personnes, vise 15% du marché français du "cloud computing" public estimé à trois milliards d'euros en 2016, a précisé une porte-parole de Bull.

Cloudwatt présentera sa stratégie et sa "feuille de route" prochainement, indiquent de leur côté Orange, Thales et la CDC.

Cyril Altmeyer, édité par Gilles Guillaume