Hewlett-Packard inscrit une perte énorme au 3e trimestre

mercredi 22 août 2012 23h01
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Hewlett-Packard a annoncé mercredi une perte de 8,85 milliards de dollars au troisième trimestre, conséquence de la dépréciation massive de son activité de services, donnant une charge de 10,8 milliards de dollars liée pour l'essentiel au rachat d'EDS.

La société de sous-traitance texane EDS a été rachetée en 2008 pour 13,9 milliards de dollars.

Le premier groupe technologique mondial par le chiffre d'affaires a aussi fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 5% à 29,7 milliards de dollars durant le trimestre clos le 31 juillet, à comparer au consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnant 30,1 milliards.

HP, qui comme son concurrent Dell a du mal à compenser la baisse des ventes de PC par une hausse des revenus des services, a dégagé une perte nette de 4,49 dollars par action contre un bénéfice de 93 cents un an auparavant, correspondant à un bénéfice net de 1,9 milliard de dollars.

Hors exceptionnels, HP a réalisé un BPA d'un dollar, dépassant le consensus de Wall Street qui donnait 98 cents.

L'action gagnait 2,3% à 19,66 dollars après la clôture de Wall Street.

Le numéro un mondial des PC, qui emploie plus de 300.000 personnes dans le monde, poursuit un programme de restructuration qui prévoit de réduire les effectifs de 8%. Il a fait savoir mercredi qu'il avait supprimé 4.000 emplois durant le troisième trimestre et il estime qu'il aura supprimé 11.500 postes d'ici la fin de l'exercice fiscal.

"Durant le trimestre, nous avons pris des mesures importantes nous recentrant sur les priorités stratégiques, sur la gestion des coûts, la modification de l'organigramme et l'amélioration du bilan", explique la directrice générale Meg Whitman dans un communiqué.

HP anticipe un BPA annuel de 4,05 à 4,07 dollars, ce qui est conforme aux attentes de Wall Street.

Poornima Gupta, Wilfrid Exbrayat pour le service français

 
<p>Hewlett-Packard a annonc&eacute; mercredi une perte de 8,85 milliards de dollars au troisi&egrave;me trimestre, cons&eacute;quence de la d&eacute;pr&eacute;ciation massive de son activit&eacute; de services, donnant une charge de 10,8 milliards de dollars li&eacute;e pour l'essentiel au rachat d'EDS. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>