KPN annule le processus de vente de sa filiale mobile belge

mercredi 15 août 2012 12h14
 

AMSTERDAM (Reuters) - L'opérateur télécoms néerlandais KPN a annulé le processus de vente de sa filiale mobile belge BASE, dont il avait espéré 1,8 milliard d'euros, estimant mercredi que les offres reçues n'étaient pas satisfaisantes.

A la suite de cette annonce, l'action KPN cédait 1,88% à 6,54 euros vers 11h45 alors que l'indice regroupant les valeurs européennes perdait 0,49%

Le groupe, dont le géant latino-américain America Movil vient de prendre 28% du capital, est d'avis que les propositions qui lui ont été soumises ne prenaient pas suffisamment en compte les positions solides et les perspectives de BASE, troisième et plus petit opérateur mobile en Belgique.

KPN avait lancé le processus de vente de BASE en juillet dernier.

L'échec de la vente de BASE, qui avait suscité l'intérêt de fonds d'investissement, d'un câblo-opérateur et d'un groupe de presse, signifie que KPN va être confronté à des choix difficiles sur la manière de réduire son endettement et de dégager les liquidités nécessaires aux investissements réseaux aux Pays-Bas.

Quand America Movil est devenu le premier actionnaire de KPN, le groupe latino-américain a suggéré qu'il préférait que l'opérateur néerlandais conserve ses activités en Belgique et aux Allemagne.

Il est difficile de dire à ce stade si America Movil est intervenu pour faire échouer le processus de cession de BASE.

Sur son marché domestique, KPN perd des clients mobiles et est confronté à la concurrence des câblo-opérateurs. Par ailleurs, le groupe a également besoin de fonds pour participer aux prochaines enchères portant sur les licences mobiles de quatrième génération aux Pays-Bas.

"KPN doit maintenant passer en revue ses options pour que son endettement reste maîtrisé. Ce n'est pas forcément le sujet de 2012, mais ce le sera certainement en 2013 et 2014", a estimé Damien Chew, analyste crédit chez Fitch Ratings.   Suite...

 
<p>L'op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;coms n&eacute;erlandais KPN a annul&eacute; le processus de vente de sa filiale mobile belge BASE, estimant que les offres re&ccedil;ues n'&eacute;taient pas satisfaisantes. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Boon</p>