Les ventes mondiales de téléphones mobiles marquent le pas

mardi 14 août 2012 14h35
 

par Tarmo Virki

HELSINKI (Reuters) - Les ventes mondiales de téléphones mobiles ont reculé de 2% entre avril et juin 2012, un deuxième trimestre consécutif de repli qui incite Gartner à envisager une probable révision en baisse de ses prévisions annuelles, les consommateurs réfrénant leurs achats de nouveaux modèles dans un contexte d'incertitude économique.

Les données publiées mardi par le cabinet d'études concernant le deuxième trimestre montrent également que le sud-coréen Samsung a accru sa domination sur le secteur -et notamment sur son concurrent Apple- avec une part de marché dépassant désormais 20%.

"Pour 2012, le marché mondial semble plus déprimé que je ne l'avais prévu au début de l'année", a indiqué Anshul Gupta, analyste chez Gartner, qui avait tablé sur des ventes annuelles atteignant environ 1,9 milliard de combinés.

"Les consommateurs s'accrochent vraiment à leurs anciens appareils", a-t-il souligné. Certains attendent la sortie de nouveaux modèles haut de gamme prévus dans les prochains mois comme l'iPhone 5 mais la plupart ont simplement reporté les grosses dépenses ou surveillent d'éventuelles promotions.

Les ventes de téléphones portables ont baissé de 2% au deuxième trimestre par rapport à la même période l'an dernier pour s'établir à 419 millions d'unités, selon Gartner.

A l'inverse de la tendance générale, Samsung a vu ses ventes progresser de près de 30% par rapport au deuxième trimestre 2011, soutenues par l'engouement pour ses smartphones Galaxy.

Le fabricant sud-coréen, désormais numéro un du secteur, dispose d'une part de marché de 21,6%.

Le ralentissement de la demande a continué de peser lourdement sur le finlandais Nokia. Détrôné par Samsung au premier trimestre, Nokia a vu ses ventes chuter de 15% au deuxième trimestre, avec une part de marché de 19,9% (contre 22,8% un an plus tôt).   Suite...

 
<p>Les ventes mondiales de t&eacute;l&eacute;phones mobiles ont recul&eacute; de 2% entre avril et juin 2012, un deuxi&egrave;me trimestre cons&eacute;cutif de repli qui incite Gartner &agrave; envisager une probable r&eacute;vision en baisse de ses pr&eacute;visions annuelles, les consommateurs r&eacute;fr&eacute;nant leurs achats de nouveaux mod&egrave;les dans un contexte d'incertitude &eacute;conomique. /Photo prise le 13 avril 2012/REUTERS/Kham</p>