Motorola Mobility va supprimer 4.000 emplois

lundi 13 août 2012 18h30
 

(Reuters) - Motorola Mobility va supprimer 4.000 emplois, soit 20% de ses effectifs, et fermer près d'un tiers de ses bureaux dans le monde, a fait savoir lundi sa maison mère Google.

Ces suppressions de postes auront lieu pour un tiers aux Etats-Unis, mais Google n'a pas précisé quels seraient les sites affectés.

Ces annonces ont fait grimper l'action Google à Wall Street, et Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur le titre à "surpondérer". A 16h15 GMT, Google gagnait 1,87% à 654,01 dollars.

"Ces changements visent à faire renouer l'activité mobile de Motorola avec la rentabilité", a déclaré Google dans un document transmis à l'autorité des marchés américains (SEC).

Motorola Mobility a été déficitaire sur 14 des 16 derniers trimestres et sa dernière publication trimestrielle a fait état d'une perte d'exploitation de 233 millions de dollars sur un chiffre d'affaires de 1,25 milliard (1,01 milliard d'euros).

Pour Morgan Stanley, Google pourrait apporter à Motorola Mobility une plus grande discipline qu'initialement escompté.

"Nous voyons la direction devenir plus communicative, ayant récemment énuméré les principaux domaines stratégiques de croissance, et capable d'annuler les projets sous-performants", estiment les analystes du courtier dans une note.

"Nous pensons que Google prévoit de réduire le portefeuille de smartphones de Motorola Mobility à quelques appareils Android de référence et peut-être quelques tablettes", ajoutent-ils.

L'ESSENTIEL DES CHARGES ATTENDU AU T3   Suite...

 
<p>Motorola Mobility, filiale de Google, entend supprimer 20% de ses effectifs, fermer pr&egrave;s d'un tiers de ses bureaux dans le monde et cesser de produire des combin&eacute;s mobiles bas de gamme, selon le New York Times. /Photo d'archives/REUTERS/Kevin Lamarque</p>