Bénéfice en baisse, prévisions confirmées pour Electronic Arts

mercredi 1 août 2012 00h11
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Electronic Arts, l'éditeur des jeux vidéo "Battlefield" et "Star Wars", a confirmé mardi son objectif d'un bénéfice annuel en hausse de 30% et a annoncé un programme de rachat d'actions de 500 millions de dollars, faisant légèrement grimper son titre dans les transactions d'après-Bourse.

Electronic Arts, qui cherche à étendre sa présence sur le marché des jeux en ligne et sur supports mobiles, a fait état d'un chiffre d'affaires net des activités numériques en hausse de 37% au titre du premier trimestre de son exercice fiscal.

Sur le trimestre avril-juin, le chiffre d'affaires total s'élève à 491 millions de dollars, contre 524 millions de dollars un an plus tôt. Le bénéfice net a reculé à 201 millions de dollars, soit 63 cents par action, à comparer avec 221 millions de dollars, soit 66 cents par action, un an plus tôt.

En excluant certains éléments exceptionnels, le groupe accuse une perte de 41 cents par action mais fait légèrement mieux qu'attendu. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait une perte de 42 cents par action.

Les éditeurs de jeux vidéo voient la croissance de leur chiffre d'affaires ralentir à mesure que les joueurs migrent vers les jeux en ligne ou sur supports mobiles.

Electronic Arts, qui rivalise avec Activision Blizzard sur ce marché en berne, a cependant redit anticiper pour l'exercice en cours un bénéfice par action hors exceptionnels compris entre 1,05 et 1,20 dollar.

L'action progressait autour de 11,30 dollars dans les transactions d'après-Bourse, après avoir terminé à 11,02 dollars sur le Nasdaq.

Malathi Nayak, Natalie Huet pour le service français

 
<p>Electronic Arts a vu son b&eacute;n&eacute;fice net reculer &agrave; 201 millions de dollars sur le trimestre avril-juin, le premier de son exercice fiscal, contre 221 millions de dollars un an plus t&ocirc;t. L'&eacute;diteur des jeux vid&eacute;o a cependant confirm&eacute; son objectif d'un b&eacute;n&eacute;fice annuel en hausse de 30%. /Photo prise le 5 juin 2012/REUTERS/Gus Ruelas</p>