Début du procès crucial opposant Apple et Samsung

lundi 30 juillet 2012 23h43
 

par Dan Levine et Poornima Gupta

SAN FRANCISCO (Reuters) - Le choix des jurés a commencé lundi dans le cadre d'un procès opposant Apple et Samsung Electronics, considéré comme l'un des plus importants jamais tenus en matière de propriété industrielle.

Les audiences se déroulent dans un tribunal de San Jose, en Californie, à quelques kilomètres seulement du siège social d'Apple.

Le fait que les jurés seront de la Silicon Valley, dont Apple est une icône et un employeur important, sera un élément dont Samsung devra tenir compte, a estimé James Dobson, consultant chez Empirical Creative.

"Si j'étais Samsung, je me soucierais de savoir ce que les jurés potentiels pensent d'Apple", a-t-il dit.

L'enjeu est colossal pour les deux géants de la haute technologie: Samsung pourrait se voir interdire de commercialiser sa gamme de "smartphones" Galaxy et ses tablettes aux Etats-Unis tandis qu'Apple mettra à l'épreuve sa stratégie mondiale de brevets. Les deux camps se réclament mutuellement des dommages et intérêts.

Le titre Apple a terminé en hausse de 1,69% à 595,03 dollars alors que le Nasdaq a cédé 0,41%.

Apple et Samsung représentent à eux deux plus de la moitié des ventes mondiales de smartphones mais si le groupe américain a été pionnier de ce segment, le sud-coréen en est aujourd'hui le numéro un.

Apple a porté plainte l'an dernier contre Samsung au tribunal de San Jose, en accusant son concurrent d'avoir copié son iPhone et son iPad pour développer ses téléphones et ses tablettes. Sa cible a contre-attaqué sur le terrain judiciaire et depuis, les deux camps ont porté le dossier devant la justice d'une dizaine d'autres pays.   Suite...

 
<p>Un iPhone 4 (&agrave; droite) et un Galaxy S II. Le proc&egrave;s opposant Apple et Samsung Electronics, consid&eacute;r&eacute; comme l'un des plus importants jamais tenus en mati&egrave;re de propri&eacute;t&eacute; industrielle, a commenc&eacute; lundi &agrave; San Jose, en Californie, &agrave; quelques kilom&egrave;tres seulement du si&egrave;ge social du groupe &agrave; la pomme, par le choix des jur&eacute;s. /Photo d'archives/REUTERS/Jo Yong-Hak</p>