Universal fait des concessions dans le dossier EMI

vendredi 27 juillet 2012 15h12
 

BRUXELLES (Reuters) - Universal Music Group (UMG), filiale de Vivendi, a soumis des concessions aux autorités de la concurrence européennes dans l'espoir d'obtenir le feu vert de Bruxelles à son projet de rachat de la division musique enregistrée d'EMI pour 1,9 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros), a dit vendredi la Commission européenne.

"Je peux confirmer qu'Universal a soumis des concessions aujourd'hui", a déclaré un porte-parole de la Commission, sans entrer dans les détails.

Deux sources proches du dossier ont dit qu'Universal envisageait de céder l'essentiel de Parlophone, la filiale la mieux valorisée d'EMI, confirmant ainsi des informations de presse.

La Commission européenne a reporté sa décision dans le dossier du 6 au 27 septembre.

Foo Yun Chee, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic

 
<p>Les bureaux d'EMI &agrave; Londres. Universal Music Group, filiale de Vivendi, a soumis des concessions aux autorit&eacute;s de la concurrence europ&eacute;ennes dans l'espoir d'obtenir le feu vert &agrave; son projet de rachat de la division musique enregistr&eacute;e du label britannique pour 1,9 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville</p>