STMicro et Texas Instruments prudents pour le 3e trimestre

mardi 24 juillet 2012 07h37
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - STMicroelectronics a fait état lundi de résultats trimestriels conformes aux attentes, tout en se montrant prudent, comme Texas Instruments, pour le troisième trimestre en raison d'une détérioration de la conjoncture économique mondiale.

"Comme nous l'avions constaté pendant la fin du deuxième trimestre, l'environnement économique mondial s'est affaibli. En conséquence, le rythme des commandes en juin a diminué et reste quelque peu irrégulier", déclare Carlo Bozotti, PDG du groupe, cité dans un communiqué.

De son côté, Texas Instruments, qui a fait état de résultats trimestriels inférieurs aux attentes, déclare que "l'environnement économique mondial conduit clients et distributeurs à être de plus en en plus prudents dans le placement de nouvelles commandes".

Mais, contrairement à son concurrent américain, STMicroelectronics, dont les semi-conducteurs équipent les voitures, les ordinateurs ou encore les téléphones portables, prévoit une hausse de son chiffre d'affaires du troisième trimestre par rapport au deuxième.

"Pour le troisième trimestre, la société table sur une progression du chiffre d'affaires d'environ 2,5%, plus ou moins trois points de pourcentage, par rapport au deuxième trimestre", précise STMicroelectronics dans un communiqué.

"Si le taux d'utilisation des capacités devait rester comparable à celui du deuxième trimestre, la marge brute du troisième trimestre devrait s'établir à environ 35,3%, plus ou moins un point et demi de pourcentage."

Texas Instruments a dit anticiper pour le troisième trimestre un chiffre d'affaires compris entre 3,21 et 3,47 milliards de dollars, ce qui implique un point médian inchangé par rapport au deuxième.

Sur les cinq dernières, le groupe a réalisé en moyenne une hausse de 6% de son chiffre d'affaires du troisième trimestre par rapport au deuxième.

STMICRO VA RÉDUIRE DE 25% SES DÉPENSES D'INVESTISSEMENT   Suite...

 
<p>STMicroelectronics a fait &eacute;tat lundi de r&eacute;sultats trimestriels conformes aux attentes, tout en disant que le rythme des prises de commandes avait ralenti en juillet &agrave; mesure que la conjoncture &eacute;conomique mondiale se d&eacute;t&eacute;riorait. /Photo d'archives/REUTERS/Valentin Flauraud</p>