France Télécom livre des précisions sur le scénario de la panne

mercredi 11 juillet 2012 19h06
 

PARIS (Reuters) - France Télécom a indiqué mercredi que la panne qui a affecté ses services le week-end dernier était liée à un incident logiciel survenu sur un de ses équipements qui avait subi une mise à jour 48 heures plus tôt.

Auditionné par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, le PDG du premier opérateur télécoms français Stéphane Richard a apporté des précisions sur le scénario de la panne géante qui a affecté ses 26 millions d'abonnés ainsi que les clients des opérateurs qui louent son réseau.

L'incident a affecté un équipement stratégique pour l'opérateur, un ensemble de serveurs informatiques qui ont pour mission d'authentifier et de localiser en permanence tous les abonnés, d'où l'ampleur rarissime de la panne survenue vendredi en début d'après-midi, le jour des résultats du baccalauréat.

"Chaque année, on procède (...) à des mises à jour de ces équipements", a expliqué Stéphane Richard devant les députés, précisant qu'une de ces mises à jour était intervenue 48 heures avant la panne.

"Il semblerait que ce soit lors de cette mise à jour qu'il y ait eu un problème, un dysfonctionnement. C'est l'origine, la cause source de l'incident", a-t-il ajouté.

Circonstance aggravante, aucune alerte ne s'est déclenchée à la suite de cette anomalie, empêchant la mise en route d'équipements de secours.

Stéphane Richard a précisé que le travail d'expertise sur les causes de l'incident n'était pas encore complètement achevé mais il a d'ores et déjà exclu une attaque informatique ou une surcharge de trafic.

Les équipements concernés, un ensemble de 27 machines localisées sur différents sites, ont tous été fabriqués par l'équipementier franco-américain Alcatel-Lucent. Ce système, désigné techniquement par le nom de Home Location Register (HLR), venait d'être mis en place en mai dernier.

Sa mise à jour est effectuée par les experts d'Alcatel en collaboration avec les équipes de France Télécom.   Suite...

 
<p>St&eacute;phane Richard, PDG de France T&eacute;l&eacute;com et Delphine Ernotte Cunci, directrice ex&eacute;cutive d'Orange France. Le PDG du premier op&eacute;rateur t&eacute;l&eacute;coms fran&ccedil;ais, auditionn&eacute; par la commission des Affaires &eacute;conomiques de l'Assembl&eacute;e nationale, a expliqu&eacute; que la panne qui a affect&eacute; ses services mobiles le week-end dernier &eacute;tait li&eacute;e &agrave; un incident logiciel survenu sur un de ses &eacute;quipements qui avait subi une mise &agrave; jour 48 heures plus t&ocirc;t. /Photo prise le 11 juillet 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>