Safran et MTU créent une coentreprise dans les logiciels

vendredi 6 juillet 2012 12h49
 

PARIS (Reuters) - Sagem, branche de défense de Safran, et l'allemand MTU ont annoncé vendredi la création d'une coentreprise à parité spécialisée dans les logiciels pour des activités militaires et civiles afin de saisir davantage d'opportunités commerciales.

Les deux groupes, qui avaient signé un protocole d'accord en décembre 2011, comptent lancer à la fin de l'année cette coentreprise baptisée Aerospace Embedded Solutions (AES), qui sera implantée sur le campus de MTU à Munich.

AES, qui emploiera 200 personnes venant pour la plupart de MTU, aura pour directeur exécutif Christophe Bruneau, issu de Sagem, et comme directeur technique Thomas Faehr, de MTU.

"L'objet, c'est de créer une expertise renforcée pour MTU et pour Safran", a déclaré à Reuters Philippe Petitcolin, PDG de Sagem, précisant que l'objectif était de démarrer au plus tard en novembre, après le feu vert des autorités réglementaires.

"On ne s'interdira pas de travailler pour des clients externes dès lors que des clients externes en exprimeront le besoin, mais l'objectif n'est pas de mettre une armée de vendeurs pour vendre des logiciels", a-t-il ajouté.

Philippe Petitcolin a également déclaré que la coentreprise n'avait pas vocation à accueillir d'autres actionnaires et qu'elle ne représentait pas un prélude à un rapprochement entre Safran et MTU.

AES comprend dans son portefeuille de produits des systèmes électroniques destinés au pilotage des avions et des équipements pour le moteur du futur avion de transport militaire A400M d'Airbus.

Ces équipements ne sont pas concernés par les déboires du moteur de l'appareil qui l'empêcheront de voler au salon aéronautique de Farnborough la semaine prochaine.

Cyril Altmeyer, édité par Benjamin Mallet