Telefonica vise 5 milliards d'euros de CA dans le numérique

jeudi 5 juillet 2012 21h05
 

LONDRES/MADRID (Reuters) - Le groupe de télécoms espagnol Telefonica s'est fixé un objectif ambitieux pour sa division numérique, dont il compte faire progresser le chiffre d'affaires de 20% par an.

Cette division est déjà une des plus rentables de Telefonica qui doit par ailleurs faire face à une situation difficile sur son marché domestique en raison d'un chômage de masse et de la concurrence d'offres moins chères.

Le groupe entend porter le chiffre d'affaires de sa branche numérique à cinq milliards d'euros d'ici 2015, avec le lancement de nouveaux services pour ses 300 millions de clients en Europe et en Amérique du Sud.

Le chiffre d'affaires total de Telefonica en 2011 est ressorti à 62,8 milliards d'euros. En février, le groupe a indiqué s'attendre à une croissance de 1% de ses revenus cette année.

Les opérateurs de téléphonie mobile ont investi des milliards de dollars pour la construction des réseaux, le tout pour voir une grande partie des dépenses des consommateurs sur les services mobiles partir vers des sociétés comme Apple.

Telefonica entend donc sécuriser le chiffre d'affaires de ses activités numériques en lançant plusieurs initiatives, comme le paiement direct des factures ou la publicité sur mobile, a dit Matthew Key, le directeur général de Telefonica Digital lors d'une réunion investisseur à Londres.

Il est difficile d'évaluer si le nouvel objectif de Telefonica pour sa division numérique est réaliste, ont estimé les analystes, car il reste à déterminer combien d'opérations vont être transférées dans cette division.

Le groupe a signé des accords avec Facebook, Google, Microsoft et Research in Motion pour mettre en place le paiement direct, en simplifiant par exemple le paiement pour les applications mobiles.

Paul Sandle et Clare Kane; Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
<p>Le groupe de t&eacute;l&eacute;coms espagnol Telefonica compte faire progresser le chiffre d'affaires de sa division num&eacute;rique de 20% par an pour le porter &agrave; cinq milliards d'euros d'ici 2015, avec le lancement de nouveaux services pour ses 300 millions de clients en Europe et en Am&eacute;rique du Sud. /Photo d'archives/REUTERS/Susana Vera</p>