4 juillet 2012 / 12:53 / dans 5 ans

The Phone House espère un compromis avec Bouygues Telecom

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - The Phone House est optimiste sur ses chances de parvenir à un compromis d‘ici une quinzaine de jours avec l‘opérateur Bouygues Telecom qui cherche à réduire ses coûts de distribution dans le cadre de son plan d’économies.

L‘enjeu est de taille pour la première enseigne alternative de distribution de télécoms en France, Bouygues Telecom contribuant à hauteur d‘environ 40% à ses résultats financiers.

“Nous sommes dans les 15 derniers jours de renégociation. Nous sommes confiants”, a déclaré Guillaume van Gaver, président de The Phone House pour la France et l‘Europe du Sud, dans une interview à Reuters.

“Nous représentons entre 8% et 10% des ventes de Bouygues sur le marché grand public”, a ajouté le dirigeant de l‘enseigne spécialisée qui compte 340 boutiques dans l‘Hexagone.

Affecté par la compétition accrue sur le marché du mobile, Bouygues, qui vient d‘annoncer un plan de départs volontaires, a engagé un programme d’économies de 300 millions d‘euros reposant notamment sur une revue de ses relations avec des distributeurs tiers comme The Phone House.

Comme les autres opérateurs historiques France Télécom et SFR, l‘opérateur cherche à mettre en avant son propre réseau de boutiques tout en réduisant les commissions qu‘il verse aux autres distributeurs.

“Les opérateurs vont être moins présents chez les distributeurs tiers mais notre conviction c‘est qu‘ils resteront présents chez les distributeurs spécialisés”, a estimé Guillaume van Gaver, en soulignant que les consommateurs sont à la recherche de conseils de plus en plus techniques.

“En revanche, il pourrait y avoir des réductions dans la grande distribution”, a-t-il ajouté.

Outre Bouygues, The Phone House distribue également Orange, SFR et Virgin Mobile qui n‘ont pas demandé, à ce jour, à renégocier leur contrat malgré les turbulences provoquées par le lancement début janvier de Free mobile.

Le dernier né des opérateurs de téléphonie mobile, qui a séduit 2,6 millions de clients en trois mois à peine, n‘est pour l‘instant pas présent dans les rayons de The Phone House.

“Ils ont un flux suffisant de clients qui arrivent par internet. Ils n‘ont pas besoin d‘un réseau de distribution pour croître”, a estimé Guillaume van Gaver, qui juge peu probable que l‘opérateur rejoigne l‘enseigne en 2012.

MARGES SOUS PRESSION

Le succès des offres sans engagement et sans subvention de portable de Free a bouleversé les habitudes sur le marché français des télécoms. Les souscriptions d‘offres mobiles sans achat de portable concomitant ont fait un bond en avant au premier semestre. Parallèlement, les achats de téléphones portables “nus”, c‘est-à-dire sans subvention, ont aussi progressé.

L‘institut GFK estime que le nombre de mobiles vendus en France devrait reculer en 2012 à environ 22,5 millions contre 24,3 millions l‘an dernier.

“Nous avons vendu plus de mobiles au premier semestre 2012 qu‘au premier semestre 2011”, a indiqué Guillaume van Gaver, l‘enseigne ayant profité d‘une explosion de 300% des ventes de téléphones “nus” qui ont compensé le recul de 20% des ventes de mobile avec engagement.

Les marges de The Phone House sont cependant beaucoup plus faibles pour les ventes d‘appareils seuls, a reconnu Guillaume van Gaver pour qui les marges du groupe devraient être sous pression en 2012.

Le groupe, détenu par le britannique Carphone Warehouse, anticipe un ralentissement des ventes au deuxième semestre par rapport au premier, ce qui devrait se traduire par une légère progression du chiffre d‘affaires sur l‘année.

Pour trouver la parade, l‘enseigne mise sur l‘innovation et les partenariats.

Elle vient de signer un accord commercial avec Boursorama qui permettra notamment aux clients ayant acheté un appareil dans une de ses boutiques de bénéficier d‘une réduction en cas de souscription d‘une offre auprès de la banque en ligne.

Il s‘agit d‘une première étape, a souligné Guillaume van Gaver, évoquant notamment de possibles solutions de paiement avec le mobile.

“Les solutions et les réponses ne passent pas que par les réductions de coûts. C‘est un marché sur lequel on peut encore créer de la valeur”, a-t-il dit, en encourageant les opérateurs à maintenir leurs investissements dans l‘innovation.

Edité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below