France Télécom va déployer la 4G dans 15 villes d'ici l'été

jeudi 21 juin 2012 15h25
 

MARSEILLE (Reuters) - France Télécom prévoit de lancer ses premières offres commerciales "4G" au premier semestre de l'an prochain tout en poursuivant le déploiement de son réseau très haut débit mobile, afin de couvrir une quinzaine de villes en France d'ici l'été 2013, a déclaré jeudi son PDG, Stéphane Richard.

Il a fait cette annonce à Marseille, première ville couverte avec le réseau mobile de dernière génération de l'opérateur, qui permet d'acheminer des débits jusqu'à dix fois supérieurs à ceux des réseaux actuels.

"L'objectif est d'atteindre 50% de taux de couverture de la population d'ici mi-2014 en France, a précisé Stéphane Richard lors d'un point de presse en présence du sénateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin.

"Ville pilote", Marseille sert de laboratoire grandeur nature à l'opérateur pour déployer son réseau en partenariat avec l'équipementier Alcatel-Lucent.

Sur 200 antennes appartenant à l'opérateur dans la cité phocéenne, 150 sont désormais compatibles avec la 4G.

Celle-ci n'est pas encore disponible pour les habitants de la ville mais elle est testée par des salariés du groupe ainsi qu'un petit nombre d'usagers, parmi lesquels l'emblématique équipe de l'Olympique de Marseille, partenaire de l'opérateur.

Après Marseille, les deux autres villes pilotes, Lyon et Nantes, devraient être couvertes d'ici la fin de cette année, avant une douzaine d'autres d'ici l'été 2013.

Il n'est pas certain que Paris en fasse partie, tant les discussions semblent aujourd'hui au point mort entre responsables locaux et opérateurs sur l'épineux dossier des antennes.

"Je ne vous cache pas que le sujet de la téléphonie mobile à Paris est un sujet compliqué, un peu frustrant voire, à certains moments, un peu désolant", a constaté Stéphane Richard en déplorant une dégradation de la qualité du service mobile dans la capitale.

Il a ajouté qu'il pourrait en appeler au maire de Paris, Bertrand Delanoë, pour tenter de débloquer la situation.

Gwénaëlle Barzic, édité par Marc Angrand