Les telécoms européens misent sur la 4G pour relever les prix

vendredi 15 juin 2012 16h49
 

par Leila Abboud et Harro Ten Wolde

PARIS (Reuters) - Les opérateurs télécoms européens aimeraient tirer partie du déploiement en cours de la quatrième génération (4G) de téléphonie mobile pour augmenter leurs prix en proposant de nouveaux services plus rapides à leurs abonnés.

Plusieurs ont déjà engagé différentes expérimentations mais l'initiative pourrait s'avérer risquée car susceptible de brusquer des consommateurs mis à l'épreuve par la crise et de ralentir l'adoption de cette technologie.

Le déploiement de la 4G est à la traîne en Europe par rapport aux Etats-Unis et au Japon et là où elle commence à être commercialisée, comme dans les pays nordiques, en Autriche et en Allemagne, elle n'a pas suscité l'engouement des consommateurs faute d'appareils compatibles.

Maintenant que des smartphones 4G arrivent enfin sur le marché, des opérateurs tels que Vodafone en Allemagne et Teliasonera en Suède ont entrepris de proposer des services 4G sous la forme d'une option payante.

D'autres comme Deutsche Telekom sur son marché d'origine ont choisi une approche différente, sur le modèle de ce qu'a fait le leader de la 4G aux Etats-Unis Verizon, en intégrant la 4G dans l'ensemble de ses offres sans coût supplémentaire. Il espère faire la différence auprès des consommateurs en jouant la carte de la qualité de son réseau.

France Télécom va probablement faire payer davantage lorsqu'il lancera la 4G dans plusieurs villes, dont Marseille, en début d'année prochaine. Il teste actuellement différentes structures de tarifs afin d'évaluer l'appétit du consommateur, a déclaré son directeur financier Gervais Pellissier.

"Si nous sommes en mesure de multiplier la vitesse par cinq ou dix, les gens vont utiliser davantage de services en ligne, aller davantage sur le net, faire du commerce en ligne", a-t-il expliqué lors du sommet Reuters des médias et des technologies.

"Nous pensons que nous pouvons le monétiser", a-t-il ajouté.   Suite...

 
<p>Les op&eacute;rateurs t&eacute;l&eacute;coms europ&eacute;ens envisagent de profiter du d&eacute;ploiement en cours de la quatri&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration (4G) de t&eacute;l&eacute;phonie mobile pour augmenter leurs prix en proposant de nouveaux services plus rapides &agrave; leurs abonn&eacute;s. /Photo d'archives/REUTERS/Tobias Schwarz</p>