Technicolor rejette une nouvelle offre de JP Morgan

lundi 11 juin 2012 12h30
 

PARIS (Reuters) - Technicolor a rejeté lundi une nouvelle offre de JPMorgan Chase qui souhaite monter au capital du fournisseur de services pour le cinéma et la télévision, ce qui relance les spéculations de surenchère et fait grimper le titre à la Bourse de Paris.

Technicolor, dans un communiqué, salue la proposition de relever de 1,60 à 1,90 euro le prix de souscription des actions à émettre en faveur de JPMorgan dans le cadre d'un projet d'augmentation de capital réservée. Mais il rejette les nouvelles clauses dont elle est assortie, dont celle imposant de ne pas présenter à ses actionnaires une offre concurrente formulée par le fonds américain Vector Capital Corporation.

"JPMorgan a relevé son offre mais l'a assortie de conditions inacceptables. Après son rejet, les investisseurs tablent sur une nouvelle proposition de la banque américaine", résume un analyste, qui n'a pas voulu être identifié. "On devrait avoir des éclaircissements dans les prochains jours."

A 12h25, l'action Technicolor avance de 3,1% à 2,031 euros, alors que l'indice SBF120 prend 1,6%. Depuis le début de l'année, le titre bondi de près de 75%, portant sa capitalisation à 454 millions d'euros.

Ce rejet de la nouvelle offre de JPMorgan intervient après que Vector Capital a demandé d'inscrire à l'ordre du jour de l'assemblée générale de Technicolor, le 20 juin, six projets de résolutions non sollicités pour lui permettre de devenir le premier actionnaire du groupe.

Cette demande de Vector Capital est elle-même intervenue trois semaines après l'annonce par Technicolor d'une augmentation de capital d'un montant maximum de 158 millions d'euros devant faire de JPMorgan le principal actionnaire du groupe français par l'intermédiaire du véhicule d'investissement Jesper Cooperatief.

CLAUSE "DÉFAVORABLE"

La nouvelle offre de JPMorgan représenterait une augmentation de capital comprise entre 169 millions et 179 millions euros, à comparer à un montant compris entre 147 millions et 158 millions dans son offre précédente.

"Toutefois, la proposition d'avenant (aux contrats conclus lors de la première offre, NDLR) prévoyait l'introduction de nouvelles dispositions dans les contrats JPMorgan que le conseil d'administration a estimé défavorables pour la société et ses actionnaires", précise Technicolor dans son communiqué.   Suite...