Vote en faveur du maintien du dividende chez France Télécom

mardi 5 juin 2012 21h12
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Les actionnaires de France Télécom se sont prononcés mardi à une très large majorité pour une stabilité du dividende au titre de 2011, rejetant la proposition d'actionnaires salariés qui plaidaient pour une baisse.

La résolution du conseil d'administration de l'opérateur proposant le maintien du dividende à 1,40 euro a été approuvée par plus de 93% des votants lors de l'assemblée générale du groupe.

La proposition alternative des actionnaires salariés en faveur d'un dividende à 1,00 euro a été rejetée à plus de 85%.

Le syndicat CFE-CGC Unsa de France Télécom a immédiatement pointé du doigt l'Etat, premier actionnaire du groupe avec près de 27% du capital en incluant la participation du Fonds stratégique d'investissement (FSI), dont le vote était ainsi déterminant.

"En refusant de baisser le dividende à 1 euro comme le réclamait l'actionnaire (à 4,8%) que sont les salariés, le gouvernement commet la première faute politique du nouveau quinquennat", déclare l'organisation syndicale dans un communiqué.

"A quoi bon 'un ministère du redressement productif' si c'est pour continuer de faire de France Télécom une vache à lait enterrant un peu plus la filière télécom ?".

Selon les calculs du syndicat, l'Etat, qui détient environ 13,5% en propre, aurait renoncé à 145 millions d'euros si la proposition d'abaisser le dividende avait été approuvé.

Au total, France Télécom devrait distribuer près de 4,4 milliards d'euros de dividende au titre de 2011, un chiffre stable par rapport à l'année précédente.   Suite...