Un téléphone pour mesurer le niveau d'irradiation au Japon

mardi 29 mai 2012 13h57
 

TOKYO (Reuters) - L'opérateur télécoms mobile japonais Softbank Corp a annoncé mardi la commercialisation cet été de smartphones équipés de détecteurs de radioactivité, en raison des inquiétudes liées à l'accident nucléaire de Fukushima.

Plus d'un an après le tremblement de terre et le tsunami qui ont frappé la côte est de l'archipel nippon, déclenchant une catastrophe nucléaire sans précédent, le sentiment anti-nucléaire demeure élevé dans le pays.

Les différents lobbies plaident pour des systèmes de surveillance de la radioactivité dans les écoles et les lieux publics.

"La menace de l'accident nucléaire ne peut pas être perçue par l'oeil humain et continue de représenter une inquiétude pour nombreuses personnes, surtout pour les mères avec des enfants en bas âge", a déclaré Masayoshi Son, fondateur et président de Softbank.

Le smartphone de l'opérateur dispose d'une puce conçue par Sharp, qui mesure la dose de rayonnements en millisieverts par heure. Il peut aussi garder une trace de chaque emplacement où l'utilisateur a mesuré l'exposition à la radioactivité.

Mari Saito, Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten