Opera pourrait coûter plus de 1,0 milliard de dollars à Facebook

mardi 29 mai 2012 16h08
 

par Joachim Dagenborg et Balazs Koranyi

OSLO (Reuters) - Facebook pourrait être obligé de débourser plus d'un milliard de dollars (800 millions d'euros) s'il voulait racheter l'éditeur norvégien de logiciels Opera, car Google et d'autres acquéreurs potentiels pourraient faire grimper le prix d'achat, ont déclaré des analystes mardi, des annonces qui font s'envoler le titre Opera en Bourse.

Opera, convoité pour son avance technologique dans le domaine des logiciels pour téléphones portables, est une cible idéale pour Facebook mais aussi pour d'autres grands acteurs du secteur. Une éventuelle tentative de rachat par le groupe de réseaux sociaux devrait ainsi attirer d'autres prédateurs.

"Opera serait sensé pour Facebook à plusieurs niveaux", estime Arctic Securities. "Cela améliorait l'expérience encore limitée de Facebook sur les téléphones portables, réglerait ses problèmes de monétisation de ses services sur mobiles et aiderait Facebook à retenir les développeurs de jeux en ligne qui quittent le réseau social en raison du manque de plate-forme mobile et d'améliorations dans la capacité de Facebook à attirer de la publicité".

Opera fabrique différents navigateurs Internet qui fonctionnent sur plusieurs supports tels que les téléphones portables, les tablettes tactiles, les ordinateurs PC et les téléviseurs.

Le logiciel d'Opera est disponible sur la plupart des téléphones portables, y compris l'iPhone et le BlackBerry et fonctionne sur différents systèmes, dont Android.

Le navigateur peut compresser des données jusqu'à 90%, ce qui génère des économies pour ses utilisateurs et il est adapté à un affichage optimal des publicités, un élément crucial pour Facebook, qui cherche à transformer l'utilisation de plus en plus importante du réseau social sur les téléphones portables en chiffre d'affaires.

Opera présente aussi l'avantage d'être fortement implanté dans les pays émergents, comme l'Inde, le Brésil et l'Asie, où Facebook est peu présent.

UN MILLIARD DE DOLLARS, VOIRE PLUS ?   Suite...

 
<p>Facebook discuterait, selon des rumeurs de march&eacute;, d'une acquisition de l'&eacute;diteur de logiciels norv&eacute;gien Opera, num&eacute;ro un mondial sur le segment des navigateurs pour t&eacute;l&eacute;phones mobiles. Le titre Opera bondissait de plus de 15% mardi en fin de matin&eacute;e &agrave; la suite de ces rumeurs. /Photo prise le 16 mai 2012/REUTERS/Valentin Flauraud</p>