Découverte d'un puissant virus informatique au Proche-Orient

mardi 29 mai 2012 08h08
 

par Jim Finkle

BOSTON (Reuters) - Un groupe d'experts en sécurité informatique a annoncé lundi avoir découvert un nouveau virus informatique, appelé "Flame", retrouvé dans des milliers d'ordinateurs dans tout le Proche-Orient et qui serait l'un des logiciels pirates les plus puissants existant.

L'entreprise Kaspersky Lab, qui a découvert le programme malveillant, a retrouvé des installations du virus remontant à cinq ans mais n'a pas donné de pistes concernant sa conception.

Le chercheur en sécurité Roel Schouwenberg décrit le programme en question comme la troisième arme informatique la plus sophistiquée après "Stuxnet", un virus ayant attaqué les installations nucléaire iraniennes en 2010, et son cousin "Duqu", un "malware" spécialisé dans le vol de données.

Les recherches du Kapersky Lab montrent que le plus grand nombre d'ordinateurs infectés se trouve en Iran, suivi de la région israélo-palestinienne, avant le Soudan et la Syrie.

Cette découverte par l'un des plus grands éditeurs de logiciels anti-virus pourrait relancer les théories selon lesquelles de nombreux pays auraient d'ores et déjà déployé un arsenal d'armes informatiques.

"Si Flame a progressé dans l'ombre pendant cinq ans, la seule conclusion logique est qu'il y a d'autres opérations en cours dont nous ne savons rien", a déclaré Roel Schouwenberg dans une interview.

Les chercheurs de la société, basée à Moscou et dirigée par l'expert russe en "malware" Eugene Kapersky, ont déclaré ne commencer qu'à peine à comprendre le fonctionnement de "Flame", du fait de sa complexité, et tout ignorer de son objectif.

Le programme contiendrait 20 fois plus de lignes de code que Stuxnet, responsable de la panne de centrifugeuses nucléaires iraniennes, et 100 fois plus que n'importe quel logiciel pirate classique conçu pour subtiliser des données financières, a expliqué Schouwenberg.   Suite...