Intel travaille sur des ordinateurs capables d'apprendre

jeudi 24 mai 2012 20h54
 

par Tova Cohen

TEL AVIV (Reuters) - Intel a lancé jeudi en Israël un programme imitant le cerveau humain dont le but est de permettre la création d'appareils capables d'"apprendre" de leurs utilisateurs.

"Les machines capables d'apprendre sont une énorme opportunité", a déclaré à la presse à Tel Aviv Justin Rattner, directeur technologique chez Intel.

"En dépit de leur nom, les smartphones sont plutôt idiots. Mon smartphone ne sait rien de plus sur moi depuis son acquisition", a-t-il ajouté. "Tous ses appareils vont à terme apprendre à nous connaître en tant qu'individus, ils vont véritablement s'adapter à nous".

Le programme de recherche sera mené au sein de l'Intel Collaborative Research Institute for Computational Intelligence avec des spécialistes de l'institut Technion de Haïfa et de l'Université hébraïque de Jérusalem.

L'objectif visé est de développer de nouvelles applications qui peuvent améliorer la vie quotidienne.

Justin Rattner prend l'exemple d'un utilisateur qui a laissé les clés de sa voiture à la maison. L'appareil va durant la première semaine mémoriser l'endroit où il les a déposées et la deuxième semaine, il doit être capable de lui rappeler de pas oublier ses clés avant de quitter le domicile.

Ces appareils capables de mémoriser en permanence tout ce que fait l'utilisateur seront disponibles d'ici 2014 ou 2015, selon Intel.

"D'ici cinq ans, les sens humains seront intégrés aux ordinateurs et dans dix ans nous aurons plus de transistors dans une puce que de neurones dans le cerveau humain", prédit Moody Eden, président d'Intel en Israël.

D'après Justin Rattner, la nouvelle technologie d'Intel est déjà mise en oeuvre dans les panneaux numériques que le groupe a créés pour Adidas. Ces panneaux peuvent déterminer si l'acheteur est un homme ou une femme, un adulte ou un enfant et lui montrer les chaussures adaptées.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Danielle Rouquié

 
<p>Intel a lanc&eacute; jeudi en Isra&euml;l un programme imitant le cerveau humain dont le but est de permettre la cr&eacute;ation d'appareils capables d'"apprendre" de leurs utilisateurs. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking</p>