Nouvelle plainte contre Facebook et ses banques

mercredi 23 mai 2012 17h28
 

NEW YORK/SAN FRANCISCO (Reuters) - Des actionnaires de Facebook ont intenté une action en justice contre le réseau social, son PDG Mark Zuckerberg et les banques l'ayant introduit en Bourse, pour dissimulation d'informations au cours du processus de mise sur le marché.

La plainte a été déposée à New York. Les actionnaires estiment qu'on leur a caché "une réduction grave et prononcée" des prévisions de croissance du chiffre d'affaires de Facebook résultant de l'utilisation accrue du site communautaire à partir d'appareils mobiles.

Mardi, une plainte judiciaire similaire avait déjà été déposée en Californie.

Mercredi, l'action Facebook se stabilisait autour de 32 dollars après avoir chuté de 18,4% par rapport à son cours d'introduction de 38 dollars au cours de ses trois premiers jours de cotation.

Dans l'affaire présentée devant New York, les actionnaires expliquent que les analystes financiers des banques introductrices ont abaissé leurs prévisions au cours du processus de mise sur le marché et que ces modifications ont été "révélées de façon sélective" à certains investisseurs privilégiés.

"Le cours de l'action Facebook a baissé de façon importante et les plaignants et ceux qu'ils représentent ont enregistré en conséquence un dommage certain", lit-on dans la plainte.

Dan Levine à San Francisco et Jonathan Stempel à New York, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Natalie Huet

 
<p>A New York lors du premier jour de cotation de Facebook sur le Nasdaq. Des actionnaires du r&eacute;seau social ont intent&eacute; une action en justice pour dissimulation d'informations au cours du processus de mise sur le march&eacute;. Ils estiment qu'on leur a cach&eacute; "une r&eacute;duction grave et prononc&eacute;e" des pr&eacute;visions de croissance du chiffre d'affaires de Facebook, dont l'action a perdu pr&egrave;s de 18% de sa valeur depuis son introduction. /Photo prise le 18 mai 2012/REUTERS/Keith Bedford</p>