L'action Facebook mise à prix 38 dollars vendredi sur le Nasdaq

vendredi 18 mai 2012 07h15
 

NEW YORK/SAN FRANCISCO (Reuters) - Facebook a fixé le prix de son entrée en Bourse vendredi sur le Nasdaq à 38 dollars l'action, ce qui valorise le groupe jusqu'à 104 milliards de dollars et annonce la troisième plus grosse introduction en Bourse de l'histoire des Etats-Unis.

L'offre promet au premier réseau social mondial, fondé il y a huit ans dans la chambre d'étudiant de Mark Zuckerberg à Harvard, une capitalisation boursière rivalisant avec celle d'Amazon.com et dépassant celles de Hewlett-Packard et Dell combinées.

Face à l'engouement des investisseurs, Facebook a déjà augmenté de près d'un quart le volume de son introduction en Bourse et proposera 421 millions de titres. Le groupe pourrait lever plus de 16 milliards de dollars lors de cette opération, la plus importante de l'histoire de la Silicon Valley.

Mais personne ne s'accorde à dire de combien le titre pourrait grimper lors de son premier jour en Bourse. Certains experts jugent déjà que toute hausse de moins de 50% serait décevante, mais d'autres estiment que vu le nombre d'actions mises en vente et leur prix - au plus haut de la fourchette annoncée - les gains pourraient être limités autour de 10%.

L'action du réseau social LinkedIn avait doublé le premier jour de sa cotation. Mais Zynga, qui conçoit des jeux en ligne notamment pour Facebook, a débuté en hausse à Wall Street avant de terminer sa première séance en repli de 5%.

Aucune des personnes interrogées par Reuters n'a dit s'attendre à ce que l'action Facebook recule vendredi en Bourse.

Certains observateurs s'inquiètent pourtant du fait que le site communautaire aux quelque 900 millions de membres n'a toujours pas trouvé le moyen de monétiser le nombre croissant des utilisateurs qui se rendent sur le réseau via des supports mobiles tels que les smartphones.

Facebook a en outre enregistré ces derniers mois une croissance ralentie de ses recettes publicitaires en ligne, qui constituent l'essentiel de son chiffre d'affaires. On apprenait d'ailleurs cette semaine General Motors avait choisi d'arrêter de financer des campagnes sur le réseau social, jugeant limité l'impact de celles-ci.

Olivia Oran et Alistair Barr, Natalie Huet pour le service français

 
<p>Facebook a fix&eacute; le prix de son entr&eacute;e en Bourse vendredi sur le Nasdaq &agrave; 38 dollars l'action, ce qui valorise le groupe jusqu'&agrave; 104 milliards de dollars et annonce la troisi&egrave;me plus grosse introduction en Bourse de l'histoire des Etats-Unis. /Photo prise le 17 mai 2012/REUTERS/Keith Bedford</p>