SFR veut jouer la carte du low-cost face à Free Mobile

lundi 14 mai 2012 22h37
 

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - SFR veut renforcer sa présence sur le segment des offres "low-cost", sans subvention de portable, pour riposter à l'offensive de Free sur le marché de la téléphonie mobile, a déclaré lundi Frank Cadoret, directeur général grand public et professionnels de l'opérateur.

Déstabilisé par les offres à prix agressifs du quatrième entrant, le deuxième opérateur français de téléphonie mobile a perdu 620.000 clients dans le mobile sur les trois premiers de l'année et enregistré une baisse de 7,0% de ses revenus dégagés par les services mobiles.

Face aux succès des offres sans engagement et sans subvention de portable du quatrième entrant, SFR, jusque-là présent sur ce segment avec la marque "Red", entend mettre le pied sur l'accélérateur pour capter un marché qui pourrait à terme représenter jusqu'à 30% de la clientèle, estime Frank Cadoret.

"Aujourd'hui, le poids du low-cost c'est 16% du marché mais nous pensons que cela va monter. Je suis certain que cela ira à 30%", a-t-il dit dans le cadre d'un entretien à Reuters.

"Nous allons être très présents sur ce marché du low cost. Nous allons prendre des initiatives tant en terme de distribution qu'en terme de marque", a-t-il ajouté.

La filiale de Vivendi prévoit dans un premier temps de modifier l'offre de sa gamme Red qui compte aujourd'hui 200.000 abonnés, un chiffre quasiment de même ordre à celui de la marque "Sosh" lancée l'an dernier par France Télécom.

L'offre de milieu de gamme à 19,90 euros par mois, qui propose aujourd'hui les appels, les textos et les MMS illimités, inclura l'accès à internet, se rapprochant ainsi de l'offre tout illimité de Free mobile à 19,99 euros par mois, a indiqué Frank Cadoret, en précisant que le changement de tarif était prévu pour la semaine prochaine.

UNE NOUVELLE MARQUE LOW-COST   Suite...