Vivendi pénalisé par les jeux vidéo et Free mobile

lundi 14 mai 2012 21h10
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Vivendi a fait état lundi d'une baisse de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel au premier trimestre, pénalisé par les revenus en berne des jeux vidéos et l'impact sur SFR de l'arrivée du nouvel entrant Free mobile.

Déstabilisé par les prix agressifs de Free, SFR a perdu au total 620.000 clients dans le mobile, soit environ 3% de son parc de 20,8 millions de clients, et essuyé une baisse de 7,0% de son chiffre d'affaires dans les services mobiles.

A titre de comparaison, le numéro un France Télécom a perdu environ 2,3% de ses clients mobiles sur la même période.

"Nous pensons que Free commence à s'essouffler", a indiqué le directeur financier de Vivendi, Philippe Capron, lors d'une conférence téléphonique, précisant que le rythme des départs était en voie de stabilisation.

Mais la remise à plat des tarifs provoquée par l'arrivée du nouveau concurrent début janvier risque de continuer à peser au cours des prochains mois sur l'opérateur qui prévoit toujours une baisse de 12 à 15% de son Ebitda sur l'ensemble de 2012, a précisé le directeur financier.

Pour faire face à cette nouvelle donne, "une réorganisation de grande ampleur se prépare", a déclaré Philippe Capron, en précisant qu'il était trop tôt pour donner des indications sur son contenu ou sur ses objectifs financiers.

Ce plan stratégique sera mis en oeuvre sous la houlette du nouveau PDG, Michel Combes, qui prendra ses fonctions au milieu de l'été.

Outre le redressement de la partie mobile, l'ancien directeur financier de France Télécom devra aussi s'atteler à la relance de l'activité fixe qui a enregistré 25.000 pertes d'abonnés au premier trimestre.   Suite...

 
<p>Jean-Bernard L&eacute;vy, pr&eacute;sident du directoire de Vivendi. Le groupe fait &eacute;tat d'une baisse de son chiffre d'affaires et de son r&eacute;sultat op&eacute;rationnel au premier trimestre, p&eacute;nalis&eacute; par les revenus en berne des jeux vid&eacute;os et l'impact sur SFR de l'arriv&eacute;e du nouvel entrant Free mobile. /Photo prise le 2 septembre 2011/REUTERS/Charles Platiau</p>