La demande d'actions Facebook supérieure à l'offre

vendredi 11 mai 2012 13h25
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - L'introduction en Bourse de Facebook est d'ores et déjà un succès, la demande des investisseurs institutionnels dépassant l'offre disponible, a-t-on appris jeudi d'une source proche du dossier.

La société à l'origine du site communautaire aux 900 millions d'utilisateurs dans le monde veut lever jusqu'à 10,6 milliards de dollars en introduisant en Bourse quelque 337 millions d'actions à un cours unitaire qui serait de l'ordre de 28 à 35 dollars.

Mais la demande pourrait l'inciter à relever ces intentions.

Facebook n'a fait aucun commentaire.

La semaine dernière, Facebook a fait état d'une baisse de son chiffre d'affaires par rapport au trimestre précédent. Le chiffre d'affaires, qui a représenté 1,06 milliard de dollars de janvier à mars, a baissé de 6% par rapport aux trois derniers mois de 2011.

Mais le potentiel de croissance de cette entreprise à la trajectoire stupéfiante, créée en 2004 par Mark Zuckerberg dans une résidence universitaire de Harvard et désormais présente dans plusieurs pans de l'économie numérique, de la vente en ligne à la publicité, attire les investisseurs.

Les premières cotations devraient débuter le 18 mai.

Facebook va écraser les précédentes introductions en Bourse de sociétés technologiques issues de la Silicone Valley.

Pour son entrée en Bourse en 2004, Google avait levé un peu moins de deux milliards de dollars. L'an dernier, Groupon, le site d'achats groupés, a levé 700 millions de dollars et le concepteur de jeux en ligne Zynga un milliard.

Alexei Oreskovic et Olivia Oran; Nicolas Delame et Henri-Pierre André pour le service français

 
<p>Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook. L'introduction en Bourse de la soci&eacute;t&eacute; &agrave; l'origine du site communautaire aux 900 millions d'utilisateurs est d'ores et d&eacute;j&agrave; un succ&egrave;s, la demande des investisseurs institutionnels d&eacute;passant l'offre disponible, a-t-on appris jeudi d'une source proche du dossier. /Photo prise le 22 septembre 2011/REUTERS/Robert Galbraith</p>