America Movil veut porter sa part dans KPN à 28%

mardi 8 mai 2012 10h50
 

par Tomas Sarmiento et Gilbert Kreijger

MEXICO/AMSTERDAM (Reuters) - America Movil, le géant de la téléphonie en Amérique latine détenu par le milliardaire mexicain Carlos Slim, a annoncé lundi son intention de porter sa participation dans le néerlandais KPN à 28%, prenant ainsi pied en Europe dans le cadre d'une transaction de plus de 2,5 milliards d'euros.

A la suite de l'annonce de cette offre, le titre KPN bondissait vers 8h45 GMT de 19,27% à 7,729 euros alors que l'indice regroupant les valeurs télécoms européennes gagnait 1,52%.

Le groupe, qui détient déjà 4,8% des titres KPN, a annoncé qu'il ferait une offre en numéraire de huit euros par action, ce qui représente une prime de quelque 23% par rapport au cours de clôture de lundi de 6,48 euros de l'action du premier opérateur aux Pays-Bas.

Selon les calculs de Reuters, pour arriver à 28% de KPN au prix proposé, America Movil devra débourser 2,64 milliards d'euros.

"L'investissement dans KPN représente le premier investissement significatif d'America Movil en Europe", a souligné America Movil.

Une porte-parole de KPN a déclaré que l'offre d'America Movil était "modérément positive" et qu'elle prenait acte de la "sous-évaluation" de l'entreprise. Depuis le début de l'année, avant le rebond de ce mardi, l'action KPN est en recul de quelque 30%.

KPN a multiplié les difficultés depuis l'arrivée d'Eelco Blok à la tête de l'entreprise en avril 2011, ce dernier étant devenu la cible des critiques des analystes, des régulateurs, des responsables politiques et du grand public.

En décembre, les autorités de la concurrence néerlandaises ont ouvert une enquête pour déterminer si les opérateurs mobiles aux Pays-Bas, dont KPN, Vodafone et T-Mobile (Deutsche Telekom) se sont entendus sur les prix.   Suite...

 
<p>America Movil, le g&eacute;ant de la t&eacute;l&eacute;phonie en Am&eacute;rique latine d&eacute;tenu par le milliardaire mexicain Carlos Slim, a annonc&eacute; lundi son intention de porter sa participation dans le n&eacute;erlandais KPN &agrave; 28%, prenant ainsi pied en Europe dans le cadre d'une transaction de plus de 2,5 milliards d'euros. /Photo prise le 8 f&eacute;vrier 2011/REUTERS/Henry Romero</p>