Le titre Electronic Arts s'effondre

lundi 7 mai 2012 23h08
 

(Reuters) - Electronic Arts a fait état d'une chute de son bénéfice ajusté au quatrième trimestre et annoncé avoir perdu 400.000 abonnés à sa licence "Star Wars: The Old Republic", remettant en question la stratégie de l'éditeur de jeux vidéo.

Les investisseurs ont immédiatement sanctionné la publication, faisant tomber l'action EA de 10% dans les transactions électroniques.

EA a beaucoup misé sur la licence Star Wars: The Old Republic, un jeu massivement multijoueur, investissant plus de fonds et de ressources qu'il ne l'avait jamais fait pour un jeu au cours de ses trente ans d'histoire.

A moyen terme, les perspectives d'EA dépendaient en grande partie de ce projet, censé venir concurrencer World of Warcraft, développé par Activision Blizzard.

EA a dit avoir accumulé un chiffre d'affaires de 1,37 milliard de dollars, contre 1,09 milliard un an auparavant.

Le bénéfice a quant à lui progressé à 400 millions de dollars, 1,20 dollar par action, contre 151 millions de dollars, 0,45 dollar par titre au dernier trimestre du précédent exercice.

Ajusté au report de rentrées numériques et à d'autres éléments, le groupe a annoncé une baisse de 33% de son bénéfice à 56 millions de dollars, 17 cents par titre. Le chiffre d'affaires ajusté a quant à lui diminué de 2% à 977 millions de dollars.

Pour l'exercice en cours, le groupe anticipe un bénéfice par action compris entre 1,05 et 1,20 dollar sur un chiffre d'affaires de 4,3 milliards de dollars. Les analystes prédisent en moyenne un BPA de 1,12 dollar et des ventes de 4,49 milliards, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Liana B. Baker, Nicolas Delame pour le service français

 
<p>Lancement en d&eacute;cembre 2011 du jeu "Star Wars: The Old Republic" par Electronic Arts. L'&eacute;diteur a fait &eacute;tat d'une chute de son b&eacute;n&eacute;fice ajust&eacute; au quatri&egrave;me trimestre et annonc&eacute; avoir perdu 400.000 abonn&eacute;s &agrave; la licence du jeu, remettant en question sa strat&eacute;gie. /Photo prise le 20 dcembre 2011/REUTERS/Mike Segar</p>