Une décision antitrust sur Google n'est pas urgente, selon l'UE

vendredi 4 mai 2012 11h27
 

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne n'est pas pressée de décider si elle déposera ou non une plainte officielle contre Google, accusé par ses concurrents d'abus de position dominante sur le marché des services de recherche, a fait savoir vendredi le commissaire européen chargé de la concurrence.

"Nous n'en sommes pas encore là. C'est une affaire complexe. Nous ne sommes pas pressés", a déclaré Joaquin Almunia.

Ces propos contrastent avec des déclarations faites en janvier, lorsqu'il annonçait que la Commission prendrait sa décision vers la fin du premier trimestre. Les enquêtes antitrust prennent généralement plusieurs années.

La Commission européenne a ouvert une enquête sur Google en novembre 2010 sur plainte de ses concurrents, parmi lesquels Microsoft, qui l'accusent de manipuler les résultats de ses services de recherche pour promouvoir ses propres services au dépens des leurs.

Seize plaintes ont été pour le moment portées contre Google dans le cadre de cette procédure. Les dernières sont venues d'agences de voyage en ligne comme TripAdvisor, Opodo et eDreams, qui sont concurrencées par Flight Search, le service semblable fourni par Google.

Foo Yun Chee, Julien Dury pour le service français, édité par Natalie Huet

 
<p>Joaquin Almunia, le commissaire europ&eacute;en charg&eacute; de la concurrence, affirme que l'Union europ&eacute;enne n'est pas press&eacute;e de d&eacute;cider si elle d&eacute;posera ou non une plainte officielle contre Google, accus&eacute; par ses concurrents d'abus de position dominante sur le march&eacute; des services de recherche. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann</p>