Dassault Systèmes se dit un peu plus optimiste pour 2012

jeudi 26 avril 2012 08h32
 

PARIS, 26 avril - Dassault Systèmes s'est montré jeudi un peu plus optimiste pour ses perspectives annuelles après un chiffre d'affaires trimestriel porté par la croissance des ventes de nouvelles licences et avec des hypothèses de change plus favorables.

L'éditeur de logiciels de conception et de fabrication assistée par ordinateur a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires de 462,4 millions d'euros, soit une croissance de 10% à taux de change constant.

Les analystes attendaient en moyenne un chiffre d'affaires de 441 millions d'euros au premier trimestre, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le groupe dit avoir bénéficié d'une hausse de 18% de ses ventes de nouvelles licences grâce au marché asiatique et à une croissance à deux chiffres en Amérique et en Europe.

L'américain Oracle, troisième éditeur mondial de logiciels derrière Microsoft et IBM, avait lui-même publié fin mars des ventes de nouveaux logiciels supérieures aux attentes des analystes pour son trimestre clos fin février.

Fort de ces performances trimestrielles, Dassault Systèmes s'attend donc désormais pour 2012 à une croissance de son chiffre d'affaires de 6% à 8% à taux de change constants - contre 5-7% auparavant.

Il prévoit en outre pour cette année un bénéfice net par action de 3,10 à 3,20 euros, correspondant à une croissance d'environ 6% à 10% - contre 3-6% précédemment.

Ces prévisions, exprimées en données non-IFRS, se basent sur un euro à 1,35 dollar et 122 yens, au lieu de 1,40 dollar et 115 yens antérieurement.

Dassault Systèmes a également confirmé viser une marge opérationnelle d'environ 30% cette année - à comparer à 29,3% au premier trimestre et environ 28% attendu au deuxième trimestre.   Suite...

 
<p>Bernard Charl&egrave;s, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Dassault Syst&egrave;mes. L'&eacute;diteur de logiciels de conception et de fabrication assist&eacute;e par ordinateur se dot un peu plus optimiste pour ses perspectives annuelles apr&egrave;s un chiffre d'affaires trimestriel port&eacute; par la croissance des ventes de nouvelles licences et avec des hypoth&egrave;ses de change plus favorables. /Photo d'archives/ REUTERS/John Schults</p>