Mobistar fait moins bien que prévu au 1er trimestre

jeudi 26 avril 2012 08h01
 

BRUXELLES (Reuters) - Mobistar, le deuxième opérateur mobile belge, a annoncé jeudi un bénéfice plus faible que prévu au premier trimestre, conséquence de la réglementation, d'une hausse des charges salariales et d'une concurrence rude.

L'opérateur, où France Télécom est majoritaire, a expliqué que l'impact de la régulation, sur l'itinérance en particulier, avait réduit le bénéfice brut de 17,2 millions d'euros au premier trimestre.

L'engouement pour les smartphones et tablettes a compensé en partie l'impact de la réglementation, les données mobiles représentant à présent 41,6% du chiffre d'affaires tirés des services.

Le revenu moyen par abonné a cependant diminué de 4% en rythme annuel, en raison non seulement de la réglementation mais de la concurrence du numéro un Belgacom.

Mobistar a confirmé sa prévision d'une baisse de 2% au plus de son chiffre d'affaires cette année, d'un Ebitda de 460 à 500 millions d'euros, contre 530 millions en 2011, et d'un bénéfice net de 170 à 195 millions d'euros contre 221 millions un an plus tôt.

Le bénéfice brut du premier trimestre a diminué de 9,7% à 113,1 millions d'euros contre un consensus Reuters de 120 millions.

Le bénéfice net ressort à 38,2 millions d'euros (consensus: 47,4 millions), Mobistar évoquant des charges de dépréciation en hausse liées au renouvellement du réseau.

Le chiffre d'affaires est en gros conforme aux attentes, à 399,5 millions d'euros.

Robert-Jan Bartunek, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Natalie Huet