Ericsson dépasse les attentes au premier trimestre

mercredi 25 avril 2012 12h04
 

STOCKHOLM (Reuters) - Ericsson, numéro un mondial des équipements de réseaux, a publié mercredi des résultats trimestriels marqués par un bénéfice et des marges supérieurs aux attentes, ravivant l'espoir de voir le secteur entamer un rebond après une période difficile.

Le titre du groupe suédois gagnait 3% en fin de matinée à la Bourse de Stockholm.

Le bénéfice avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements (Ebitda), qui exclut les résultats déficitaires des coentreprises mais qui intègre les charges de restructuration, est ressorti à 2,8 milliards de couronnes suédoises (315 millions d'euros). S'il accuse une baisse de 56% sur un an, il dépasse le consensus des estimations d'analystes, qui le donnait à 2,5 milliards.

Le chiffre d'affaires a lui aussi reculé, à 51 milliards de couronnes, contre 52,9 milliards attendus, mais la marge brute a atteint 33,3% contre 31,0% prévu par les analystes et 30,2% sur les trois derniers mois de l'an dernier.

Ericsson explique cette amélioration par des effets saisonniers ainsi que par la part croissante dans son chiffre d'affaires des projets d'extension de réseaux, qui génèrent des marges supérieures à celles des contrats de services.

"Les marges brutes (...) surprennent agréablement, bien au-delà du consensus. C'est un élément clé et je pense que beaucoup craignaient de voir persister la tendance médiocre du quatrième trimestre de l'année dernière", a commenté Alexandre Peterc, analyste d'Exane BNP Paribas.

Le secteur des équipements de réseaux a bénéficié d'une forte reprise en 2011, les opérateurs téléphoniques s'efforçant d'étoffer leurs réseaux afin de répondre à la hausse du trafic, alimentée notamment par l'essor des smartphones et des tablettes multimédias.

Mais le dernier trimestre de l'an dernier a été marqué par le regain d'inquiétude pour la croissance mondiale et, pour Ericsson, par une évolution de la répartition du chiffre d'affaires qui a rogné ses marges.

En Bourse, l'action du groupe était tombée en début de semaine à son plus bas niveau depuis fin janvier.   Suite...

 
<p>Ericsson a d&eacute;gag&eacute; au premier trimestre un b&eacute;n&eacute;fice sup&eacute;rieur aux attentes, soutenu par plusieurs grands projets de r&eacute;seaux offrant des marges &eacute;lev&eacute;es. L'Ebitda du num&eacute;ro un mondial des &eacute;quipements de r&eacute;seaux, qui exclut les r&eacute;sultats d&eacute;ficitaires des coentreprises d'Ericsson mais qui comprend les charges de restructuration, est ressorti &agrave; 2,8 milliards de couronnes su&eacute;doises (315 millions d'euros) alors que les analystes pr&eacute;voyaient en moyenne 2,5 milliards. /Photo d'archives/REUTERS/Bob Strong</p>