Toshiba renoncerait à Elpida

mardi 24 avril 2012 08h13
 

TOKYO (Reuters) - Toshiba n'est plus dans la course pour racheter le fabricant de mémoires DRAM en faillite Elpida Memory, ont dit mardi des sources proches du dossier, laissant ainsi le champ libre à des groupes tels que SK Hynix et Micron Technology.

Toshiba a décidé de ne pas participer au deuxième tour des offres établi pour vendredi, les discussions portant sur une offre commune avec des tierces parties, dont le coréen SK Hynix, n'ayant pas abouti, ont dit des sources à Reuters mardi.

Selon les sources, deux fonds de capital investissement, TPG Capital et Hony Capital, restent eux aussi en lice.

Le retrait de Toshiba est un soulagement pour ses actionnaires, qui s'interrogeaient sur les mérites d'une offre sur Elpida, le numéro trois mondial de la DRAM, alors qu'il s'était retiré de ce segment voici 10 ans en revendant ses actifs à l'américain Micron.

Toshiba jouit d'une activité florissante dans les mémoires flash NAND, très employées notamment dans les smartphones et les tablettes, tandis que la DRAM, que l'on retrouve essentiellement dans les PC, connait à nouveau une chute des prix imputable au fait que de plus en plus de consommateurs passent à des matériels mobiles.

Elpida a déposé son bilan fin février, avec un passif de 5,6 milliards de dollars.

Maki Shiraki; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny

 
<p>Selon des sources proches du dossier, Toshiba a d&eacute;cid&eacute; de se retirer de la course pour le rachat du fabricant de m&eacute;moires DRAM en faillite Elpida Memory, laissant ainsi le champ libre &agrave; des groupes tels que SK Hynix et Micron Technology. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon</p>