Télécharger des oeuvres d'art avec son smartphone

vendredi 13 avril 2012 13h19
 

NANTES (Reuters) - Les piétons du centre-ville de Nantes peuvent télécharger des oeuvres d'art sur leur smartphone en scannant sur les vitrines des commerces des "QR-codes", ces codes-barres de nouvelle génération.

Libre à eux ensuite d'en faire leur fond d'écran ou de supprimer le fichier, la participation à cette "ArtCode Attack" étant gratuite. En revanche, il leur faudra passer par la société à l'origine du projet pour avoir un tirage grand format des oeuvres, dont le prix varie de 500 à 4.000 euros.

"Cela permet à des artistes émergents de faire connaître leurs oeuvres, en touchant un public qui ne serait pas allé dans une galerie d'art traditionnelle", explique Fred Naud, fondateur de "Ae-éditions", maison d'édition d'arts numériques de La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique).

L'opération, qui se tient aussi à Angers et Cholet (Maine-et-Loire) jusqu'au 23 avril, permet ainsi d'accéder à quarante-six ouvres de quatre photographes régionaux, qui peuvent bénéficier en retour d'un "bouche-à-oreille numérique" positif.

"L'utilisation du smartphone permet de partager ses coups de coeur sur les réseaux sociaux, alors qu'il fallait jusque-là convaincre ses amis de se rendre sur le lieu d'exposition", souligne l'entrepreneur de 33 ans.

Guillaume Frouin, édité par Yves Clarisse