11 avril 2012 / 19:33 / dans 5 ans

Le lecteur audio Spotify intégrable sur des sites tiers

par Georgina Prodhan

LONDRES (Reuters) - Le service de musique en ligne Spotify a annoncé mercredi qu‘il proposait désormais un système permettant d‘intégrer son lecteur audio sur des sites tiers, une initiative destinée à élargir son assise et à attirer davantage d‘auditeurs.

Cette approche est comparable à celle qui a contribué à hisser le site de partage de vidéos YouTube, propriété de Google, au troisième rang des sites internet les plus populaires, en autorisant d‘autres sites à intégrer facilement ses vidéos.

Le marché de la musique numérique est actuellement dominé par le magasin en ligne iTunes d‘Apple, qui permet aux internautes d‘acheter et de conserver les fichiers.

Mais les services de streaming de musique -dont Spotify est le représentant qui rencontre le plus de succès- ont commencé à concurrencer ce modèle en donnant accès à un grand nombre de titres gratuitement mais accompagnés de publicité.

Spotify compte plus de 10 millions d‘inscrits et plus de trois millions d‘abonnés qui, moyennant le paiement d‘un forfait, peuvent écouter sans limites les titres du catalogue sans publicité.

La start-up européenne, dont Sean Parker -cofondateur de Napster et un temps président de Facebook- est l‘un des principaux actionnaires, a connu une croissance rapide au cours des derniers mois, notamment soutenue par son lancement aux Etats-Unis en juillet et son association avec Facebook en septembre dernier.

“C‘est vraiment une tactique très habile de la part de Spotify pour attirer de nouveaux utilisateurs. Il s‘agit d‘un aspect de leur stratégie pour devenir la norme incontournable pour la musique sur internet”, a déclaré à Reuters l‘analyste Mark Mulligan.

Spotify a dit mercredi avoir établi des partenariats avec les sites internet du Guardian, de Vogue, du Huffington Post ainsi qu‘avec la plate-forme de blogging Tumblr.

Les internautes n’étant pas encore inscrits sur Spotify devront s‘enregistrer via une application fonctionnant en arrière-plan mais n‘auront pas à quitter le site sur lequel ils étaient en train de surfer.

“YouTube est arrivé au point où il en est aujourd‘hui parce qu‘il est facile d‘intégrer des vidéos YouTube sur n‘importe quel site”, souligne dans une note Giles Cottle, analyste principal du cabinet d’études Informa Telecoms & Media.

“Chaque développeur vous dira que dans le monde d‘internet, vous devrez proposer et apporter du contenu aux gens là où ils veulent être et non pas les faire venir à vous.”

Myriam Rivet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below