5 avril 2012 / 14:42 / il y a 6 ans

L'alliance des journaux français dans le numérique s'agrandit

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Un an après sa création, l‘alliance de huit quotidiens et magazines d‘information français dans le numérique franchit une nouvelle étape avec l‘arrivée de neuf nouveaux membres et le lancement d‘offres couplées associant plusieurs titres.

Le consortium, constitué des principaux quotidiens à l‘exception du Monde, n‘a en revanche pas réussi à faire plier Apple qui continue d‘imposer ses conditions aux éditeurs pour distribuer leurs titres sur sa plate-forme iTunes.

“Rien n‘est réglé”, a constaté le nouveau directeur général du groupement d‘intérêt économique (GIE), Philippe Jannet, qui dirigeait auparavant le pôle numérique du groupe Le Monde.

“Apple continue à afficher le plus profond mépris pour les éditeurs”, a-t-il ajouté.

Le GIE, baptisé ePresse, a été lancé en janvier 2011 dans le but, notamment, d‘essayer collectivement de peser davantage dans les négociations avec le géant américain, devenu quasiment incontournable grâce au succès de l‘iPad.

Pour contourner l‘obstacle Apple, qui ponctionne une commission de 30% sur chaque transaction, le groupement misait sur un partenariat avec le système de commercialisation de contenus numériques “One Pass” développé par Google mais le projet a tourné court.

“OnePass fait partie des projets que Google a décidé d‘arrêter. Cela n‘a pas arrangé le GIE, c‘est clair”, a expliqué Philippe Jannet, en précisant toutefois que le GIE travaillait avec les ingénieurs du moteur de recherche sur d‘autres projets.

Le kiosque numérique du GIE a finalement intégré le “newsstand” (kiosque en anglais) d‘Apple aux conditions imposées par la firme à la pomme, et notamment la disparition de son icône dédiée de la page d‘accueil de ses appareils.

Dans le même temps, il a développé une application compatible avec le système Android de Google ainsi qu‘un site internet dédié qui distribuera ses offres grâce à un partenariat avec Hipay, la plate-forme de paiement de Hi-Media.

LA CROIX ET CHALLENGES REJOIGNENT LE GIE

Avec un seul identifiant qui pourra être celui de son compte Facebook ou Twitter, le consommateur pourra acheter un titre sur le web, sur son mobile ou sur sa tablette et le lire ensuite sur n‘importe lequel de ses appareils.

Mais entre un achat sur iTunes et un achat sur le site du GIE, la part qui revient aux éditeurs n‘est pas la même.

“Quand il passe par chez nous, c‘est plus intéressant pour nous évidemment, et, on va lui faire savoir à notre ami utilisateur, que c‘est plus intéressant de passer par chez nous plutôt que par Apple”, a expliqué Philippe Jannet, sans donner plus de précisions.

Le groupement, qui proposait jusque-là uniquement des achats à l‘unité, veut passer à la vitesse supérieure avec le lancement de trois offres couplées à la journée, à la semaine ou au mois allant de 2,99 à 24,99 euros par mois.

Il se montre en revanche méfiant vis-à-vis des offres illimitées, populaires chez des concurrents comme le kiosque Relay.com de Lagardère, en raison des perspectives de rentabilité limitées pour les éditeurs.

Le groupement a par ailleurs accueilli neuf nouveaux membres, dont le quotidien La Croix et le magazine Challenges, mais le quotidien Le Monde continue de faire cavalier seul.

Pour se faire connaître, le GIE proposera une offre d‘essai gratuite d‘une durée d‘une semaine et il a conclu des accord avec les opérateurs Orange et Bouygues Telecom en vue de proposer ses offres à leurs abonnés.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below