ARM, Gemalto et G&D s'associent dans la sécurité sur les mobiles

mardi 3 avril 2012 16h00
 

LONDRES (Reuters) - Le concepteur britannique de puces ARM Holdings a annoncé mardi la création d'une coentreprise avec le fabricant de cartes à puces Gemalto et le groupe allemand Giesecke & Devrient pour améliorer la sécurité des services accessibles sur smartphones et tablettes.

Grâce à la société commune mise sur pied, les trois sociétés veulent pousser à l'adoption d'une norme commune en matière de sécurité sur les appareils mobiles, tels ceux qui utilisent le système d'exploitation Androïd de Google.

Le directeur général d'ARM Warren East juge en effet trop lente l'intégration des matériels, logiciels et services nécessaires pour une sécurité étendue sur les appareils mobiles.

"Je suis sûr que cette nouvelle coentreprise va accélérer l'adoption d'une norme de sécurité commune, permettant l'émergence d'un écosystème dynamique de fournisseurs de services sécurisés", a-t-il déclaré.

Les clients de la société pourraient aller des banques qui utilisent des applications de paiement en ligne aux studios de Hollywood qui fournissent des vidéos à la demande, a ajouté Warren East.

ARM, dont les puces basées sur son architecture sont utilisées dans la quasi-totalité des téléphones mobiles de la planète, détiendra 40% de la nouvelle société, Gemalto et Giesecke & Devrient se partageant à égalité les 60% restants.

Gemalto, dont le siège est à Amsterdam, fabrique des puces pour les cartes de débit et de crédit, tandis que G&D développe des systèmes de sécurité pour les mobiles sous Androïd utilisant les chipsets de Samsung et Qualcomm.

La nouvelle coentreprise sera dirigée par Ben Cade, le directeur des systèmes de sécurité d'ARM, basée à Cambridge. La société devrait employer entre 80 et 100 personnes dans ses centres de développement en France, à Munich, à Helsinki ainsi qu'en Grande-Bretagne, où elle aura son siège.

La création de l'entreprise s'inscrit dans un contexte de concurrence accrue dans le domaine des paiement en ligne et autres systèmes de sécurité en raison de l'utilisation de plus en plus importante des smartphones et autres tablettes de type iPad pour accéder à internet.

Des sociétés comme eBay, avec son système de paiement en ligne PayPal, et Google, avec le Google Wallet, se livrent une concurrence acharnée pour gagner des parts de marché.

Paul Sandle, Danielle Rouquié et Tangi Salaün pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Le concepteur britannique de puces informatiques ARM Holdings a cr&eacute;&eacute; une coentreprise avec le fabricant de cartes &agrave; puces Gemalto et le groupe allemand Giesecke &amp; Devrient pour am&eacute;liorer la s&eacute;curit&eacute; des services accessibles sur smartphones et tablettes. Les trois soci&eacute;t&eacute;s veulent ainsi aider &agrave; l'adoption d'une norme commune en mati&egrave;re de s&eacute;curit&eacute; sur les appareils mobiles. /Photo d'archives/REUTERS/Bazuki Muhammad</p>