Nokia lance une nouvelle gamme de smartphones en Chine

mercredi 28 mars 2012 12h19
 

PEKIN/HELSINKI (Reuters) - Nokia lancera en avril en Chine une nouvelle gamme de smartphones sous logiciel Microsoft dans le but de regagner des parts de marché face à Apple et Samsung.

Le lancement de Nokia sera aussi un test important pour le logiciel Windows Phone, qui a eu pour l'instant un succès limité, bien que le finlandais, numéro un mondial des combinés mobiles en volume, ait totalement misé sur Microsoft, renonçant l'an dernier à sa propre plate-forme logicielle.

Le directeur général de Nokia Stephen Elop a présenté deux modèles basés sur les combinés Lumia 610 et Lumia 800 mais conçus pour les réseaux chinois. Ils seront vendus par China Telecom, troisième opérateur télécom chinois.

Nokia précise qu'il sortira toute sa gamme de téléphones Windows sur le marché chinois au cours du deuxième trimestre. A terme, le groupe souhaite vendre ses combinés Windows via tous les opérateurs télécoms chinois.

La part de marché de Nokia en Chine dans les smartphones est tombée à 30% l'an dernier, contre 70% en 2010, selon le cabinet d'études Strategy Analytics.

La part de marché de Microsoft dans les smartphones est tombée à 2% lors du dernier trimestre écoulé, contre 3% il y a un an et 13% il y a quatre ans, toujours selon Strategy Analytics.

La Chine est devenue l'un des marchés les plus intéressants pour les fabricants de smartphones. Le patron d'Apple Tim Cook est d'ailleurs en visite à Pékin en ce moment pour des discussions avec les autorités pour aplanir un certain nombre de différends.

Terril Jones et Tarmo Virki; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Nokia lancera en avril en Chine une nouvelle gamme de smartphones sous logiciel Microsoft dans le but de regagner des parts de march&eacute; face &agrave; Apple et Samsung. Le lancement de Nokia sera aussi un test important pour le logiciel Windows Phone, qui a eu pour l'instant un succ&egrave;s limit&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>