27 mars 2012 / 12:06 / il y a 5 ans

Le CSA attribue les six nouvelles chaînes TNT

<p>Les noms des six laur&eacute;ats pour l'attribution de six nouvelles cha&icirc;nes gratuites sur la TNT, qui devraient commencer &agrave; &eacute;mettre d'ici la fin de l'ann&eacute;e, ont &eacute;t&eacute; d&eacute;voil&eacute;s mardi. Sans surprise, les groupes historiques TF1 et M6 ont obtenu une fr&eacute;quence pour leurs projets respectifs "HD1" d&eacute;di&eacute; &agrave; la fiction, et "6Ter" destin&eacute; &agrave; un public familial. /Photo d'archives/Eric Gaillard</p>

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a attribué mardi six nouvelles chaînes gratuites sur la télévision numérique terrestre en faisant la part belle aux groupes déjà présents sur la TNT.

Parmi les nouveaux venus, seuls l'Equipe HD, porté par le groupe Amaury, et TVous La Diversité, un projet de chaîne dédiée à la diversité, ont réussi leur examen de passage devant le CSA, dont la sélection comporte peu de surprises par rapport aux différents pronostics.

"Les choix du conseil ont été guidés par l'intérêt du téléspectateur, afin d'enrichir l'offre actuelle des 19 chaînes nationales gratuites et des 9 chaînes payantes de la TNT par des programmes de complément, répondant à des exigences de créativité et d'innovation", explique le CSA dans un communiqué.

Trente candidats au total avaient passé une audition dans le l'espoir de se faire une place parmi les chaînes de la TNT, dont la part d'audience n'a cessé de grimper depuis leur lancement en 2005, pour approcher aujourd'hui les 24%.

Sans surprise, TF1 et M6 ont chacun obtenu une fréquence pour leurs projets respectifs "HD1" dédié à la fiction, et "6Ter" destiné à un public familial.

Les groupes historiques confortent ainsi leur présence sur la TNT, avec quatre fréquences gratuites au total pour TF1 qui détient déjà TMC et NT1, et trois pour M6, propriétaire de W9.

Le CSA a également récompensé les groupes de télévision qui ont tenté le pari de la TNT dès son lancement en 2005.

NextRadioTV, propriétaire de BFM TV, obtient une fréquence supplémentaire pour son projet de chaîne dédiée aux documentaires, "RMC Découverte", tout comme le groupe NRJ avec "Cherie HD", une chaîne orientée vers le public féminin.

A contrario, le projet "Elle TV" défendu par Lagardère n'a pas été retenu par le CSA en dépit d'un budget conséquent de 60 millions d'euros dès la première année.

Par le passé, le groupe de médias, propriétaire du célèbre magazine Elle, a déjà rendu une fréquence TNT et revendu celle de Virgin 17 à Bolloré.

"Il y a un renforcement des groupes existants en TNT puisque chacun a eu une chaîne supplémentaire mais sans avantage donné à un groupe en particulier", estime Philippe Bailly, de NPA Conseil.

NOUVELLES THÉMATIQUES

Il souligne également l'arrivée de thématiques nouvelles au sein du paysage audiovisuel, en citant les exemples du documentaire avec RMC Découverte et du sport avec l'Equipe HD.

Donnée parmi les favoris, la chaîne défendue par le groupe Amaury, propriétaire du quotidien sportif l'Equipe, a été préférée au projet concurrent "RMC Sport HD" défendu par NextRadioTV.

Seule surprise dans la sélection du CSA, l'attribution d'une fréquence à la chaîne "TVous la diversité", proposée par le créateur de la chaîne gay Pink TV, Pascal Houzelot, en partenariat avec la société Les éditions indépendantes, qui édite le magazine "Les Inrockuptibles".

Le projet, qui veut promouvoir la diversité à la télévision, est soutenu par un consortium de personnalités parmi lesquelles Xavier Niel, le fondateur d'Iliad, François-Henri Pinault, PDG de PPR, ou encore le réalisateur-producteur Luc Besson.

Ce tour de table a sans doute pesé dans le choix du CSA, qui semble avoir donné la priorité aux projets financièrement solides dans un contexte d'équilibre économique précaire pour la

TNT.

Les six nouvelles chaînes autorisées par le CSA, qui devront supporter des coûts de diffusion en haute définition représentant 10 à 12 millions d'euros par an, seront autant de prétendants supplémentaires pour un gâteau publicitaire dont la croissance a été molle ces dernières années.

"Ont été retenues des chaînes assez généralistes, avec des prétentions d'audience non négligeables et au final, c'est un portefeuille de chaînes qui est susceptible de peser le plus sur le marché publicitaire", estime Sébastien Danet, le nouveau président de Vivaki France, filiale du groupe publicitaire Publicis.

Les six nouvelles chaînes, qui visent pour la plupart autour de 1,7-1,8% de parts d'audience, pourrait selon lui capter à l'horizon 2015 autour de 6 à 7% du marché publicitaire, estimé aujourd'hui à 3,5 milliards d'euros pour l'ensemble des chaînes de télévision.

"Il n'y a aucune chaîne de téléachat alors que cela avait le mérite de ne pas trop perturber le marché publicitaire", s'étonne Sébastien Danet en faisant référence aux projets présentés par TF1 et M6, qui n'ont pas été retenus par le CSA.

Avec Leila Abboud, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below