La CNIL interroge Google sur ses règles de confidentialité

mardi 20 mars 2012 16h55
 

par Leila Abboud

PARIS (Reuters) - La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a donné trois semaines à Google pour répondre à un questionnaire sur les nouvelles règles de confidentialité du moteur de recherche, dans le cadre d'une enquête européenne.

Dans une lettre datée du 16 mars et adressée à son PDG Larry Page, la CNIL demande des explications au géant américain sur les implications pour les utilisateurs de ces nouvelles règles.

L'autorité administrative indépendante française a été chargée par ses homologues européennes de conduire l'enquête, et elle a d'ores et déjà fait savoir qu'une première analyse soulevait de sérieux doutes quant à leur compatibilité avec la réglementation européenne.

La CNIL cherche notamment à savoir si Google suit à la trace les personnes utilisant son moteur de recherche ou son service de cartographie en ligne sur leur smartphone. De même, elle se demande si les informations stockées sur ces téléphones, comme la liste des contacts, sont collectées par l'entreprise.

Le régulateur se montre particulièrement préoccupé par le projet de Google de croiser les données collectées à travers ses différentes offres, 21 des 69 questions de son questionnaire portant sur ce sujet.

Google a annoncé en janvier une simplification de sa politique de confidentialité et de protection de la vie privée, en fusionnant une soixantaine de règles différentes en une seule qui s'appliquera à la plupart de ses services, dont le site de partage de vidéos YouTube, la messagerie Gmail ou encore le réseau social Google+.

Le groupe veut également mettre en commun les données qu'il collecte concernant ses utilisateurs à travers ses différents services en vue, par exemple, d'améliorer ses résultats de recherche mais aussi de proposer des publicités mieux ciblées.

Les utilisateurs ne peuvent pas se désengager de ces règles, qui sont entrées en vigueur début mars, s'ils veulent continuer à utiliser les services de Google.   Suite...

 
<p>La Commission nationale de l'informatique et des libert&eacute;s (CNIL) a donn&eacute; trois semaines &agrave; Google pour r&eacute;pondre &agrave; un questionnaire sur les nouvelles r&egrave;gles de confidentialit&eacute; du moteur de recherche, dans le cadre d'une enqu&ecirc;te europ&eacute;enne. /Photo prise le 6 f&eacute;vrier 2022/REUTERS/Krishnendu Halder</p>