L'encyclopédie Britannica arrête le papier, devient numérique

mercredi 14 mars 2012 12h17
 

NEW YORK (Reuters) - La célèbre encyclopédie en langue anglaise Britannica va mettre fin à son édition papier après 244 ans d'existence pour se concentrer sur internet et les publications scolaires.

La dernière édition papier de l'encyclopédie, publiée tous les deux ans, sera celle datée de 2010, en 32 volumes et vendue 1.400 dollars (1.070 euros). Elle restera en vente jusqu'à épuisement de l'actuel stock de 4.000 exemplaires.

"L'édition papier devenait plus difficile à maintenir et n'était pas le meilleur moyen de faire profiter de la qualité de nos ressources et de nos contributeurs", a expliqué mardi à Reuters Jorge Cauz, président d'Encyclopaedia Britannica.

"Britannica a été l'un des premiers (éditeurs) à ressentir les effets de la technologie, il y a de ça peut-être vingt ans, et nous nous y sommes adaptés, bien que ce soit très difficile en ce moment", a-t-il ajouté.

Un abonnement mensuel à l'encyclopédie en ligne coûte 70 dollars et la société a récemment lancé une série d'applications vendues entre 1,99 et 4,99 dollars par mois. La société est présente sur internet depuis 1994 et avait publié une version informatique dès 1981.

Selon Jorge Cauz, Britannica n'a pas souffert de la popularité de l'encyclopédie gratuite en ligne Wikipedia grâce à sa réputation de fiabilité et sa rigueur scientifique.

Britannica, publiée pour la première fois en 1768 à Edimbourg en Ecosse, était la plus ancienne encyclopédie en langue anglaise encore publiée.

Christine Kearney, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Gilles Trequesser