Free donne priorité au déploiement de son réseau mobile en 2012

jeudi 8 mars 2012 20h58
 

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Free a fait état jeudi d'un "immense succès" commercial pour son offre mobile lancée en début d'année, mais sans donner le nombre de ses abonnés, et a promis d'accélérer le déploiement de son réseau qui fait l'objet de nombreuses controverses.

Le fournisseur d'accès à internet a fait en janvier une entrée spectaculaire sur le marché français du mobile avec des offres à prix cassés, obligeant ses concurrents à baisser une partie de leurs tarifs pour tenter d'endiguer l'exode de leurs abonnés.

Les spéculations vont bon train, depuis, sur le nombre d'abonnés attirés par le quatrième entrant, estimé récemment à 1,5 million par le PDG de France Télécom.

"Je ne crois pas qu'il ait existé un opérateur dans le monde qui ait pris autant d'abonnés en aussi peu de temps quel que soit le pays", a déclaré le fondateur d'Iliad Xavier Niel lors d'un point presse, sans fournir le chiffre tant attendu.

Le directeur financier, Thomas Reynaud, qui évoque pour sa part un "immense succès" commercial, a précisé que des résultats chiffrés seraient dévoilés en mai à l'occasion de la publication des chiffres du premier trimestre.

Le groupe se fixe pour priorité d'accélérer le déploiement de son réseau mobile en vue de disposer de 2.500 antennes actives d'ici la fin de l'année, contre un millier actuellement.

Près de 250 millions d'euros d'investissements supplémentaires devraient ainsi être engagés en 2012, a précisé Iliad, réaffirmant son objectif d'investir au total un milliard d'euros dans son réseau d'ici à 2018.

"Si on avait la possibilité d'avoir tous les points hauts dès demain en dépensant un milliard d'euros, on s'empresserait de le faire", a précisé Xavier Niel, ajoutant que le groupe devait composer, pour déployer son réseau, avec les réglementations locales et parfois les contestations de certaines collectivités.   Suite...

 
<p>Xavier Niel, le patron d'Iliad, maison-m&egrave;re de Free. Free a am&eacute;lior&eacute; le chiffre d'affaires et le r&eacute;sultat op&eacute;rationnel de son activit&eacute; fixe l'an dernier tout en acc&eacute;l&eacute;rant les investissements dans son service mobile. La maison-m&egrave;re Iliad ne donne pas de chiffre dans son communiqu&eacute; de r&eacute;sultats publi&eacute; jeudi, faisant seulement &eacute;tat d'un "immense succ&egrave;s" commercial de son activit&eacute; mobile d&eacute;but 2012. /Photo prise le 10 janvier 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>