L'Arcep juge le réseau Free Mobile conforme aux engagements

mercredi 29 février 2012 22h51
 

PARIS (Reuters) - Une inspection menée par l'Autorité de régulation des télécoms a démontré que le réseau de Free Mobile respectait ses obligations en matière de couverture de la population française, a annoncé mardi son président Jean-Ludovic Silicani.

Depuis son lancement début janvier, le dernier né des opérateurs de téléphonie mobile est la cible d'une polémique visant le fonctionnement de son réseau, ses détracteurs l'accusant de ne pas respecter ses engagements de couverture.

Face aux accusations, l'Arcep qui avait déjà contrôlé une première fois le réseau de Free Mobile en décembre en vue d'autoriser son lancement commercial, a procédé à une nouvelle inspection courant février.

"Ce second contrôle confirme que (...) Free couvre toujours au moins 27% de la population du territoire (...), le taux minimum réglementaire qui figure dans sa licence", a déclaré le président de l'Arcep dans le cadre de son audition devant la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

La filiale du fournisseur d'accès à internet Free dispose aujourd'hui de 735 stations "allumées", c'est-à-dire en état de fonctionnement effectif, a précisé Jean-Ludovic Silicani.

Ce chiffre est en forte hausse par rapport au chiffre constaté en décembre, a-t-il ajouté.

Certains détracteurs ont accusé le quatrième entrant d'avoir "éteint" une partie de ses antennes pour se reposer en grande partie sur le réseau de l'opérateur historique France Télécom avec lequel il a conclu un accord d'itinérance.

"Free a éteint certaines stations, notamment dans le centre de grandes villes et en a allumé beaucoup plus qu'il n'en a éteint, ce qui fait qu'au total son taux de couverture a légèrement augmenté", a indiqué Jean-Ludovic Silicani.

Pour effectuer ces contrôles, l'Arcep a fait appel à un prestataire externe qui a déployé des agents sur le terrain afin de vérifier l'état réel du fonctionnement du réseau de Free Mobile.

A la demande du ministre de l'Industrie Eric Besson, l'Agence nationale des fréquences (ANFR) a également procédé à des mesures dont les résultats sont attendus mercredi.

Gwénaëlle Barzic, édité par Cyril Altmeyer

 
<p>Xavier Niel, fondateur d'Iliad, maison-m&egrave;re de Free, lors de la pr&eacute;sentation de l'offre Free Mobile. Le pr&eacute;sident de l'Autorit&eacute; de r&eacute;gulation des t&eacute;l&eacute;coms (Arcep) a annonc&eacute; qu'une inspection avait d&eacute;montr&eacute; que le r&eacute;seau de Free Mobile respectait ses obligations en mati&egrave;re de couverture de la population fran&ccedil;aise. /Photo prise le 10 janvier 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>