Les ennuis d'Apple en Chine s'invitent aux Etats-Unis

vendredi 24 février 2012 11h54
 

LOS ANGELES/HONG KONG (Reuters) - La société chinoise Proview, qui dit être propriétaire du nom "iPad", poursuit désormais Apple devant la justice de Californie, accusant le géant américain de l'avoir induit en erreur au moment de lui acheter la marque.

Proview International Holdings, un important fabricant d'écrans d'ordinateurs surendetté depuis la crise financière de 2008-2009, poursuit déjà Apple devant plusieurs juridictions en Chine et entend faire interdire la vente de ses tablettes numériques dans le pays.

Cette bataille judiciaire, qui a déjà conduit à la suspension des ventes d'iPad dans plusieurs villes chinoises, s'invite à présent aux Etats-Unis, dans la Silicon Valley.

Proview affirme détenir les droits en Chine sur la marque "iPad", ce que conteste Apple, qui dit avoir acheté ces droits à Proview en 2009.

Mais Proview accuse Apple d'avoir, à l'époque, dissimulé ses intentions en créant une entité ad hoc - IP Application Development, ou IPAD - pour lui racheter la marque sans que le nom du groupe à la pomme apparaisse dans la transaction.

Dans sa plainte, Proview soutient que la société IPAD lui avait assuré à plusieurs reprises qu'elle ne lui ferait pas concurrence, tout en refusant de dévoiler pourquoi elle avait tant besoin de la marque "iPad".

Ces représentations ont été faites "avec l'intention d'escroquer et d'inciter les plaignants à conclure l'accord", peut-on lire dans la plainte de Proview, datée du 17 février et qui réclame des dommages-intérêts d'un montant non spécifié.

Apple a réaffirmé vendredi avoir acheté les droits sur la marque "iPad" dans dix pays il y a plusieurs années. Le groupe estime que Proview a refusé d'honorer l'accord et souligne que l'affaire est encore loin d'être tranchée en Chine.

Un tribunal de Shanghai a arbitré en sa faveur cette semaine, lui épargnant l'embarras de devoir retirer l'iPad des rayons de ses trois Apple Store de la mégalopole.   Suite...

 
<p>La soci&eacute;t&eacute; chinoise Proview, qui dit &ecirc;tre propri&eacute;taire du nom "iPad", poursuit d&eacute;sormais Apple devant la justice de Californie, accusant le g&eacute;ant am&eacute;ricain de l'avoir induit en erreur au moment de lui acheter la marque. /Photo prise le 22 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Aly Song</p>