Les dépréciations placent Deutsche Telekom dans le rouge

jeudi 23 février 2012 10h59
 

par Harro Ten Wolde

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Telekom a accusé une perte nette de 1,3 milliard d'euros au quatrième trimestre 2011 en raison des dépréciations passées sur ses activités aux Etats-Unis et en Grèce.

Deutsche Telekom n'a toutefois pas remis en cause sa politique de distribution et a proposé jeudi un dividende stable de 0,70 euro par action.

Les analystes s'attendaient en moyenne à un profit net trimestriel d'un milliard d'euros.

En Bourse, l'action perdait 1,78% à 8,806 euros à 09h44.

"Les dépréciations de survaleurs aux Etats-Unis et les dépréciations de survaleurs, d'immobilier, d'installations et d'équipements en Europe du Sud, notamment en Grèce, pour 3,3 milliards d'euros environ (...) ont eu un impact négatif sur le bénéfice net non ajusté", note l'opérateur dans un communiqué.

Les charges de dépréciation n'ont pas été compensées par les 2,3 milliards d'euros en numéraire payés par AT&T sur les 6 milliards de dollars de compensations versés par l'américain pour s'être dédit de son engagement à reprendre pour 39 milliards de dollars T-Mobile USA.

En maintenant son dividende, Deutsche Telekom se distingue de ses concurrents européens, à la peine du fait d'un environnement réglementaire contraignant et de pressions à la baisse des prix.

France Télécom a annoncé mercredi une réduction de son dividende en 2012 et 2013 ainsi que le report de son programme de rachat d'actions.   Suite...

 
<p>Deutsche Telekom a accus&eacute; une perte nette de 1,3 milliard d'euros au quatri&egrave;me trimestre en raison des d&eacute;pr&eacute;ciations pass&eacute;es sur ses activit&eacute;s aux Etats-Unis et en Gr&egrave;ce. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender</p>