Microsoft porte plainte contre Motorola Mobility à Bruxelles

mercredi 22 février 2012 17h40
 

BRUXELLES (Reuters) - Microsoft a demandé l'ouverture d'une enquête de l'Union européenne sur le fabricant de téléphones mobiles Motorola Mobility qu'il accuse de bloquer les ventes de ses produits pour des questions de brevets.

La semaine dernière, le département américain de la Justice et la Commission européenne, qui fait office d'organisme de la concurrence pour les 27 pays de l'UE, ont approuvé l'acquisition de Motorola Mobility par Google pour 12,5 milliards de dollars.

"Aujourd'hui, Microsoft a déposé une plainte officielle en matière de droit de la concurrence auprès de la Commission européenne contre Motorola Mobility", a déclaré le vice-directeur juridique de Microsoft mercredi sur un blog.

"Nous avons pris cette mesure parce que Motorola tente de bloquer les ventes de PC sous Windows, de notre console de jeux Xbox et d'autres produits", a ajouté Dave Heiner.

Antoine Colombani, porte-parole de la Commisson européenne pour les affaires de concurrence, a confirmé avoir reçu la plainte.

Selon Dave Heiner, Motorola a déposé des plaintes aux Etats-Unis et en Europe, exigeant que Microsoft retire ses produits du marché ou alors qu'il supprime leur capacité à diffuser de la vidéo et à se connecter sans fil.

"La seule base pour ces actions est que ces produits mettent en oeuvre des normes industrielles pour lesquelles Motorola revendique des brevets", a-t-il expliqué.

"Motorola est en passe d'utiliser des brevets sur des normes essentielles pour tuer la vidéo sur le web et Google, son nouveau propriétaire, ne semble pas vouloir changer d'attitude."

Google s'est refusé à tout commentaire. Motorola Mobility, qui n'était pas disponible pour commenter l'information, fabrique des téléphones cellulaires et des décodeurs. Il n'est pas présent dans les consoles de jeux et les systèmes d'exploitation d'ordinateurs.   Suite...