Dans l'impasse, Alibaba va se tourner vers le DG de Yahoo

mercredi 15 février 2012 10h51
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Les discussions entre Yahoo et Alibaba sur la cession des actifs asiatiques du moteur de recherche sont dans l'impasse et le groupe chinois de commerce en ligne va désormais se tourner vers le directeur général de Yahoo pour des clarifications, ont déclaré des sources proches du dossier.

Le blocage de ces négociations, qui remet en question un projet d'échange d'actifs de 17 milliards de dollars impliquant un montage en vue d'une exonération fiscale, est un nouvel obstacle sur la route du redressement de Yahoo. Le groupe tente de se relancer tout en contentant des actionnaires rendus méfiants.

Deux sources proches des négociations ont décrit un accord comme étant au point mort, évoquant des conditions déraisonnables imposées par Yahoo lors de discussions à Hong Kong et des positions irréconciliables entre les négociateurs du groupe américain et ses actionnaires stratégiques.

Alibaba, maison mère de la société Alibaba.com cotée à Hong Kong, et Softbank, qui détient environ 30% d'Alibaba, prévoient désormais de demander une clarification au nouveau directeur général de Yahoo Scott Thompson, a dit l'une des sources.

"(Les négociateurs de Yahoo) sont repartis alors qu'ils connaissaient le sentiment de tout le monde (...) Alibaba et Softbank vont en appeler au nouveau DG pour obtenir des clarifications sur ce qui a bien pu se passer", a-t-elle dit.

Le portail internet semble toutefois voir les choses différemment. Selon une autre source proche du dossier, Yahoo n'aurait pas été mis au courant de l'échec des négociations et resterait décidé à continuer les pourparlers.

Les négociateurs de Yahoo, parmi lesquels se trouvait le directeur financier Tim Morse, sont rentrés aux Etats-Unis lundi soir après une semaine de négociations à Hong Kong, et une autre téléconférence était prévue cette semaine, a dit cette source.

Joints par Reuters, des représentants de Yahoo et d'Alibaba se sont refusés à tout commentaire.

Les sources ont souligné que Yahoo et ses partenaires asiatiques pourraient toujours signer un autre accord plus simple ne comportant pas d'exonération fiscale, mais qu'il n'y avait pas encore d'entente sur le prix auquel Yahoo pourrait céder ses actifs.   Suite...

 
<p>Selon des sources proches du dossier, les discussions entre Yahoo et Alibaba sur la cession des actifs asiatiques du moteur de recherche sont dans l'impasse et le groupe chinois de commerce en ligne va d&eacute;sormais se tourner vers le directeur g&eacute;n&eacute;ral de Yahoo pour des clarifications. /Photo d'archives/REUTERS/Mario Anzuoni</p>